Paris : après l'explosion de l'immeuble, la sécurité du réseau de gaz inquiète

Cette terrible explosion pose des questions sur l'état du réseau de gaz naturel à Paris et sa région. GRDF se veut rassurant.

France 3

Pour les pompiers qui interviennent après l'explosion à Paris samedi 12 janvier, le gaz est le danger numéro un. Ils avaient été appelés pour une fuite de gaz. D'où venait-elle ? Comment s'est-elle déclarée ? Face à ces questions, la mairie de Paris a indiqué le lendemain dans un communiqué que "rien ne permet de relier à ce stade l'accident dramatique de la rue de Trévise à un problème sur le réseau collectif". Pourtant, le conseiller de Paris Alexandre Vespérini s'inquiète de la qualité des infrastructures, qu'il juge vieillissante.

Contrôle quotidien du réseau francilien

Un point de vue démenti par GRDF, le gestionnaire et propriétaire du réseau parisien. Selon l'opérateur, certaines conduites de gaz sont anciennes, mais régulièrement contrôlées. Chaque année, GRDF vérifie 1 500 km de canalisations et investit 53 millions d'euros dans le renouvellement du matériel. Chaque jour, des agents surveillent d'éventuelles fuites de gaz dans les rues de Paris grâce à des sondes situées sous leurs véhicules. Concernant l'explosion, l'enquête devra déterminer si la fuite de gaz provient du réseau où d'installations privées chez les particuliers ou commerçants.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le compteur de gaz de la boulangerie qui a explosé à Paris.
Le compteur de gaz de la boulangerie qui a explosé à Paris. (France 3)