Cet article date de plus de deux ans.

Explosion rue de Trévise : un accord trouvé pour indemniser les victimes

La ville de Paris va mettre 20 millions d'euros sur la table. L'estimation du total des préjudices immobiliers et corporels s'élève toutefois à 200 millions d'euros.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
La rue de Trévise après l'explosion, le 12 janvier 2019 à Paris. (CARL LABROSSE / AFP)

C'est une annonce qui intervient deux jours avant la commémoration du drame. Un accord pour indemniser les victimes de l'explosion de la rue de Trévise a été trouvé, ont annoncé mardi 11 janvier la ville de Paris, qui le pourvoira à hauteur de 20 millions d'euros, et les associations de victimes. Un Conseil de Paris extraordinaire va être convoqué pour valider cet accord, "probablement" le lundi 17 janvier, d'après Emmanuel Grégoire, premier adjoint de la maire socialiste Anne Hidalgo.

Emmanuel Grégoire avait annoncé début octobre que la ville, mise en exament dans ce dossier, abonderait de 20 millions d'euros le fonds d'indemnisation "sans que cela présume de sa culpabilité". Alors que l'estimation du total des préjudices immobiliers et corporels s'élève à 200 millions d'euros, la mairie "devra compléter à un moment", estime Linda Zaourar, présidente de l'association Victimes et rescapés de l'explosion de la rue de Trévise.

Le 12 janvier 2019, une très forte détonation provoquée par une fuite de gaz avait soufflé cette rue du 9e arrondissement de la capitale, faisant 4 morts et 66 blessés. Environ 400 riverains avaient été sinistrés. La mairie de Paris, à qui les victimes reprochaient jusqu'ici de "jouer la montre", s'était dite prête à signer l'accord-cadre d'indemnisation, alors que l'apport des autres parties impliquées, notamment le syndic de copropriété lui aussi mis en examen et le distributeur de gaz GRDF, reste confidentiel.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.