Colis piégé à Lyon : le suspect transféré à la DGSI

Le principal suspect dans l'explosion d'un colis piégé à Lyon (Rhône) a été placé en garde à vue lundi 27 mai. Le lendemain, il a été transféré à Paris.

FRANCE 3

C'est un gardé à vu peu bavard. Interpellé par les forces de l'ordre lundi 27 mai, le principal suspect dans l'explosion d'un colis piégé à Lyon (Rhône) n'a donné aucune explication sur son geste. Mardi 28 mai, il a quitté sous bonne escorte l'Hôtel de police de Lyon pour être transféré à Paris. "Il va être entendu par les agents du renseignement intérieur pour la deuxième partie de sa garde à vue", annonce le journaliste Benjamin Delombre depuis Lyon.

Une possible radicalisation

Entendu depuis la vieille, l'homme de 24 ans s'est contenté de raconter son enfance aux enquêteurs. Ces derniers peuvent compter sur les perquisitions réalisées au domicile de ses parents. "L'analyse du matériel informatique saisi démontrerait une proximité du suspect avec les thèses de l'islam radical", poursuit Benjamin Delombre. En matière de terrorisme, une garde à vue peut durer 96 heures. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Les forces de l\'ordre interviennent sur les lieux de l\'explosion d\'un colis piégé à Lyon, le 24 mai 2019.
Les forces de l'ordre interviennent sur les lieux de l'explosion d'un colis piégé à Lyon, le 24 mai 2019. (NICOLAS LIPONNE / NURPHOTO / AFP)