Attaque de Lyon : les premiers aveux du suspect

Le principal suspect dans l'enquête sur l'explosion du colis piégé à Lyon (Rhône) est toujours en garde à vue. L'homme est passé aux aveux mercredi 29 mai. Le point avec Diane Schlienger, en direct de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), à Paris.

France 2

De ces aveux ressortent une certitude : l'attaque à Lyon (Rhône) était bien préméditée, mais après trois jours de garde à vue, le suspect Mohamed Hichem M. reste très peu bavard sur ses motivations. "Il explique aux enquêteurs qu'il a agi seul, qu'il a fabriqué seul dans sa cuisine le colis piégé, et (...) que depuis deux mois, il achète à intervalles réguliers les différents composants de la bombe", précise la journaliste Diane Schlienger, en direct de la DGSI à Paris.

Des motivations floues

Le suspect a également affirmé pratiquer un islam radical. Sur son ordinateur, les policiers ont retrouvé des traces de recherches liées au groupe État islamique, mais les raisons de son passage à l'acte restent encore floues. Autre question, celle d'éventuelles complicités. Ses parents et son frère sont toujours interrogés dans les locaux de la section antiterrorisme de la Direction générale de la sécurité intérieure. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers procèdent à une perquisition à Oullins, dans la proche banlieue de Lyon, où vit le principal suspect de l\'attaque au colis piégé, lundi 27 mai 2019. 
Des policiers procèdent à une perquisition à Oullins, dans la proche banlieue de Lyon, où vit le principal suspect de l'attaque au colis piégé, lundi 27 mai 2019.  (ROMAIN LAFABREGUE / AFP)