Val-de-Marne : évasion d’un détenu de la prison de Fresnes, malgré les tirs de surveillants

L'homme de 29 ans a réussi à escalader le mur d’enceinte avec une échelle de cordes et de draps. Connu pour des faits de banditisme, le détenu était "particulièrement surveillé" après avoir tenté de s'évader d'un tribunal.

Un des murs d\'enceinte de la prison de Fresnes, près de Paris.
Un des murs d'enceinte de la prison de Fresnes, près de Paris. (PATRICK KOVARIK / AFP)

Un détenu de la prison de Fresnes (Val-de-Marne) s’est évadé dimanche 30 décembre après-midi de la prison de Fresnes, malgré les tirs de surveillants, a appris franceinfo de sources concordantes.

"Le détenu a franchi la grille de la cour de promenade et a été aperçu dans le chemin de ronde", indique l'administration pénitentiaire contactée par franceinfo. "Deux surveillants en poste sur deux miradors ont vu l’individu et ont procédé aux sommations réglementaires", poursuit-elle. Malgré cela, ce détenu a réussi à "se faire la belle, malgré l'intervention de mes collègues", explique sur franceinfo Erwan Saoudi délégué régional FO.

Blessé à la main à cause des barbelés

Les surveillants postés au mirador ont fait usage de leur arme, "à plusieurs reprises", selon une autre source syndicale à franceinfo, mais le détenu a réussi à s’échapper. Il n'a pas été touché par les tirs, mais il s'est blessé à la main, avec du barbelé [installé pour sécuriser le lieu], en escaladant le mur d'enceinte de l'établissement pénitentiaire avec une échelle de cordes et de draps, selon une source syndicale. L'administration pénitentiaire confirme l'utilisation d'un drap pour s'échapper. "Cela doit être quelqu'un de très agile, un athlète", ajoute le délégué syndical.

Particulièrement surveillé après une tentative d'évasion

Nicolas B., 29 ans, était incarcéré "en qualité de DPS, donc en tant que détenu particulièrement surveillé", poursuit Erwan Saoudi. Il n'est pas connu pour des faits de terrorisme, mais pour du "banditisme classique", pour vols et extorsion de fonds en bande organisée.

Nicolas B. était "particulièrement surveillé" pour s’être évadé du tribunal de grande instance de Créteil en décembre 2016, indique une source proche du dossier à franceinfo. Il venait d’être condamné à huit ans de prison et avait sauté hors du box des prévenus. Jugé pour des faits d'extorsion, escroquerie et vol avec effraction commis entre février et avril 2016, il est parvenu à s'échapper après avoir bousculé les policiers chargés de sa garde. Il avait été pour cela condamné à trois ans de prison. Plusieurs témoins avaient rapporté à l’époque qu’il "s'était faufilé comme un contorsionniste entre les vitres du box".

"Les autorités judiciaires et préfectorales ont été immédiatement avisées", précise l'administration pénitentiaire. La police est sur place pour rechercher l'individu.