Le braqueur Redoine Faïd retourne en prison après son arrestation

Il doit être détenu dans la prison de Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais), l'une des plus sécurisées de France.

Redoine Faïd lors d\'un procès à Paris, le 2 mars 2016.
Redoine Faïd lors d'un procès à Paris, le 2 mars 2016. (BENOIT PEYRUCQ / AFP)

Le braqueur Redoine Faïd est retourné en prison après son arrestation et la fin de sa cavale, mercredi 4 octobre. Il devait être incarcéré dans la prison de Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais), ouverte en 2015 et l'une des plus sécurisées de France, selon la Chancellerie. Agé de 46 ans, il a été présenté dans la journée aux trois juges d'instruction de la JIRS (juridiction interrégionale spécialisée) de Paris, compétente dans les affaires de criminalité organisée.

>> RECIT. De l'évasion en hélicoptère à l'arrestation en pyjama : comment les enquêteurs ont fini par rattraper Redoine Faïd

Redoine Faïd s'était évadé le 1er juillet du centre pénitentiaire de Réau (Seine-et-Marne), après l'intervention d'un commando armé. En vertu du mandat d'arrêt émis à son encontre, il a été mis en examen notamment pour "évasion en bande organisée", "enlèvement et séquestration en bande organisée", "association de malfaiteurs en vue de la commission de crimes" et pour "transport d'armes ou d'engin explosif", précise une source judiciaire à l'AFP.

Trois autres personnes mises en examen

Le braqueur dormait à côté d'un revolver chargé lorsqu'il a été arrêté vers 4 heures, dans un appartement d'un immeuble d'un quartier HLM de Creil (Oise), la ville où il a grandi. Au total six autres personnes ont été interpellées, dont trois avec lui dans ce domicile : son frère Rachid Faïd, un de ses neveux et une jeune femme, sa logeuse présumée. Un autre neveu et deux autres complices ont été interpellés en région parisienne.

>> VIDEO. Les images de la cache de Redoine Faïd à Creil

Egalement visés par un mandat d'arrêt, son frère et ses neveux, Liazid F. et Ishaac H., ont été mis en examen pour la quasi-totalité des faits reprochés à Redoine Faïd. Le premier a été placé en détention provisoire, mais la situation des deux autres n'était pas connue mercredi dans la soirée. Les trois autres suspects ont été placés en garde à vue et leurs auditions peuvent s'étendre jusqu'à 96 heures, la durée maximale en matière de criminalité organisée.

Redoine Faïd avait été condamné en appel en avril à vingt-cinq ans de réclusion criminelle pour son rôle d'"organisateur" dans un braquage raté en 2010, qui avait coûté la vie à une policière municipale.