Euromillions : l'État, grand gagnant des jeux de hasard

Un Français a remporté 200 millions d'euros lors du tirage de l'Euromillions effectué vendredi 11 décembre. Les jeux de hasard profitent aussi à l'État, qui collecte des sommes colossales auprès de la Française des jeux (FDJ).

Que peut-on acheter avec 200 millions d'euros ? C'est peut-être ce qu'est en train de se demander l'heureux vainqueur du tirage de l'Euromillions du vendredi 11 décembre. Il pourrait par exemple dépenser l'intégralité de cette somme pour s'offrir la villa la plus chère de la Côte d'Azur. Ce montant correspond également à 11 Bugatti, 166 tonnes de caviar ou encore à l'indemnité de transfert payée par le Paris Saint-Germain pour faire signer Kylian Mbappé.

Plus lucratif que l'IFI

La lucidité reste néanmoins primordiale : il n'y a qu'une chance sur 140 millions de remporter le jackpot. Aux États-Unis, les joueurs peuvent même devenir milliardaires. En 2018, une Américaine a ainsi remporté 1,537 milliard de dollars (environ 1,269 milliard d'euros). Mais avec un bémol toutefois, car les impôts sur les jeux de hasard sont très élevés outre-Atlantique. En France en revanche, ces gains sont exonérés d'impôts sur le revenu. En 2019, l'État a collecté 3,5 milliards d'euros auprès de la Française des jeux (FDJ). C'est bien plus que l'impôt sur la fortune immobilière (IFI) et ses 2,1 milliards d'euros.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un ticket de Loto, le 25 octobre 2019 à Toulouse (Haute-Garonne).
Un ticket de Loto, le 25 octobre 2019 à Toulouse (Haute-Garonne). (ALAIN PITTON / NURPHOTO / AFP)