Ce que l'on sait de l'enlèvement d'un bébé de quatre mois à Nancy

Une alerte enlèvement a été déclenchée. La suspecte est la mère de l'enfant, âgée de 36 ans et déficiente mentale, selon le ministère de l'Intérieur.

Une alerte enlèvement a été émise par le ministère de l\'Intérieur, le 18 avril 2014, après la disparition de la petite Miah du centre maternel de Nancy (Meurthe-et-Moselle). 
Une alerte enlèvement a été émise par le ministère de l'Intérieur, le 18 avril 2014, après la disparition de la petite Miah du centre maternel de Nancy (Meurthe-et-Moselle).  (MINISTERE DE L'INTERIEUR )

Une alerte enlèvement a été déclenchée par le ministère de l'Intérieur, vendredi 18 avril, après la disparition d'un bébé a priori enlevé par sa mère, jeudi soir vers 23 heures, au centre maternel de Nancy (Meurthe-et-Moselle). Francetv info revient sur ce que l'on sait de cette affaire.

Ce que l'on sait de l'enfant

Mia est un bébé âgé de quatre mois et demi. La fillette, de santé fragile, portait un pyjama au moment de son enlèvement.

L'Est républicain précise que Mia a été placée à la suite d'une décision de justice. Le bébé se trouvait au centre maternel de Nancy, où sa mère était également accueillie pour bénéficier d'un suivi dans son rôle de mère.

Ce que l'on sait de la mère 

Sa mère, âgée de 36 ans et déficiente mentale, est suspectée de l'avoir enlevée. Elle mesure 1,75m, porte des lunettes gros foyer, a des cheveux châtain foncé ondulés et légèrement grisonnants, selon la description du ministère. Elle portait au moment des faits une veste polaire beige avec un imprimé géométrique dans les tons rose et bleu, ainsi qu'un pantalon et des baskets noires. Elle est montée avec l'enfant dans un véhicule qui l'attendait à la sortie du centre maternel, précise le ministère.

Selon le parquet, cette mère a cinq enfants, dont quatre sont placés dans le cadre de la protection sociale à l'enfance. 

Ce qu'il faut faire en cas d'informations

"Si vous localisez l'enfant ou le suspect, n'intervenez pas vous-même", met en garde le ministère. Un numéro de téléphone, le 0805 200 200, et une adresse mail, alerte.enlevement@interieur.gouv.fr, sont à votre disposition.