Quatre nouvelles interpellations dans l'entourage du complotiste Rémy Daillet-Wiedemann

Selon les premiers éléments de l'enquête, les personnes interpellées ont évoqué des attaques contre des centres de vaccination contre le Covid-19.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Rémy Daillet-Wiedemann est présenté devant un juge des libertés et de la détention dans une salle d'audience de la cité judiciaire de Nancy, le 16 juin 2021. (ALEXANDRE MARCHI / MAXPPP)

Quatre nouvelles interpellations ont eu lieu dans l'entourage de Rémy Daillet-Wiedemann, figure des milieux complotistes et mis en examen dans l'affaire de l'enlèvement de la petite Mia, a appris franceinfo de source proche du dossier mardi 5 octobre, confirmant une information de BFMTV.

Parmi ces interpellés, deux sont des anciens militaires. Selon les premiers éléments de l'enquête, ils évoquaient des attaques contre des centres de vaccination contre le Covid-19.

Rémy Daillet-Wiedemann a été mis en examen le 16 juin dernier pour "complicité d'enlèvement d'un mineur de 15 ans commis en bande organisée", dans l'enquête sur l'enlèvement de Mia, en avril dans les Vosges. Il est soupçonné d'être "l'animateur" de la "mouvance" anti-système, à l'origine du rapt. Il avait été visé par un mandat d'arrêt international.

La fillette de 8 ans, hébergée chez sa grand-mère maternelle, avait été enlevée le 13 avril par trois hommes, à la demande de sa mère, avant d'être retrouvée en Suisse cinq jours plus tard.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Enlèvement de Mia

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.