Cet article date de plus d'onze ans.

Enfant oublié dans une voiture : le père condamné à huit mois avec sursis

Le père qui avait oublié son fils de deux ans et demi dans sa voiture au soleil, entraînant sa mort en juillet à Pont-de-Chéruy (Isère), a été condamné à huit mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Vienne.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Radio France © France Info)

"L'homicide involontaire est constitué mais vous devez prendre une décision empreinte d'humanité et je vous demande d'adresser un message de compréhension au père, non pas de cette faute, mais de sa douleur", avait demandé mardi le procureur de la République au tribunal. "Je peux bien être condamné par la justice, c'est la justice des hommes. Ma condamnation je l'ai déjà eu...'' , avait expliqué lors de sa citation à comparaître Eric Allarousse, prévenu d'homicide involontaire''.

Le tribunal a totalement suivi les réquisitions du procureur lors du procès mardi. Dans son réquisitoire, Franck Rastoul avait expliqué que "l'inattention et l'imprudence sont des fautes caractérisées''. Pour le représentant du ministère public, "le tribunal doit dire qu'un tel comportement est répréhensible''.

Abandonné plusieurs heures dans la voiture

Eric Allarousse, pharmacien de 38 ans, devait déposer ce 15 juillet 2008 son fils de deux ans et demi chez des proches, avant de rejoindre son officine. Témoin d'un accident de la circulation et perturbé par ce à quoi il avait assisté, il avait stationné sa Peugeot 205 sur la place centrale de Pont-de-Chéruy. Environ trois heures plus tard un passant avait aperçu l'enfant, inanimé à l'arrière dans son siège auto. Alertés, les secours n'avaient rien pu faire pour le ranimer. L'autopsie avait conclu à un décès des suites d'une hyperthermie doublée d'une insolation.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.