Effondrement à Marseille : un rapport accablant

Un locataire de la rue d'Aubagne à Marseille (Bouches-du-Rhône) a filmé son appartement juste avant l'effondrement. Cinq semaines avant le drame, un rapport accablant a été envoyé à tous les syndics.

FRANCEINFO

La porte d'entrée ne ferme plus. Dans le mur, une énorme fissure. Il ne se doute pas que dans 21 minutes, ce 5 novembre 2018, son immeuble situé rue d'Aubagne à Marseille (Bouche-du-Rhône) va s'effondrer. "À aucun moment, je ne pensais que ça allait s'effondrer", confie ce jeune locataire. À 8h51, il fait une dernière vidéo. Les murs de l'entrée s'effritent sous ses yeux. Il part immédiatement alerter son syndic. Soudain, un immense fracas. Il est 9h09 et son immeuble est parti en poussière.

Beaucoup de signes avant-coureurs

Julien avait emménagé à Marseille, rue d'Aubagne, il y a six mois pour son nouveau travail, réceptionniste dans un hôtel du Vieux-Port. Les dix propriétaires du 65 rue d'Aubagne avaient-ils conscience que leurs locataires étaient en danger ? "On n'est pas responsables, c'est terminé ! Moi, j'ai la conscience tranquille. Moi je ne suis pas experte, je suis dans la déco de mon appartement. Il est nickel, voilà", lance une propriétaire. Pourtant, il y a eu beaucoup de signes avant-coureurs. Le 27 septembre 2018, cinq semaines avant le drame, un rapport accablant a été envoyé à tous les syndics et à tous les propriétaires des immeubles insalubres de la rue d'Aubagne. Aucun expert n'aurait cependant alerté la mairie d'un quelconque danger imminent.

Des pompiers et des policiers recherchent des victimes, sur le site où deux immeubles se sont effondrés, le 5 novembre 2018 à Marseille (Bouches-du-Rhône).
Des pompiers et des policiers recherchent des victimes, sur le site où deux immeubles se sont effondrés, le 5 novembre 2018 à Marseille (Bouches-du-Rhône). (GERARD JULIEN/AFP)