Dunkerque : ils achetaient des voitures volées aux Pays-Bas pour les revendre en France

Grâce à un signalement des autorités néerlandaises, la gendarmerie nationale a interpellé huit personnes dans l'agglomération de Dunkerque (Nord), soupçonnées de participer à un trafic de voitures volées.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Dunkerque (Nord). (GOOGLE MAPS)

Huit personnes soupçonnées de participer à un trafic international de véhicules volés ont été interpellées dans l'agglomération de Dunkerque (Nord) le 23 novembre dernier, indique un communiqué de la gendarmerie nationale, vendredi 4 décembre.

Après "un signalement émanant des autorités néerlandaises", les gendarmes français ont identifié "une équipe active et structurée de receleurs de véhicules volés visant plusieurs modèles haute gamme : Audi Q3, Volkswagen Golf R32, Tiguan", indique le communiqué.

Les malfaiteurs achetaient "des véhicules volés aux Pays-Bas à Amsterdam, en liquide à très bas prix" et les importaient dans la région de Dunkerque. Ils les maquillaient "en 'doublette parfaite' : en utilisant des numéros de série de véhicules déjà en circulation" avant de les revendre rapidement à des acheteurs de bonne foi, "après avoir obtenu l’immatriculation française définitive".

Dix véhicules et des produits de luxe saisis

Lors du coup de filet réalisé ce 23 novembre, les enquêteurs ont saisi "dix véhicules, des documents en relation avec ces derniers, des produits de luxe et du numéraire pour un montant de 10 000 euros", ainsi qu'1,5 kg d’herbe de cannabis.

Au terme des gardes à vue, "deux personnes ont été déférées puis placées sous contrôle judiciaire, six autres personnes ont fait l’objet d’une convocation au tribunal", ajoute la gendarmerie nationale.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.