Cet article date de plus de quatre ans.

Drôme : appels à témoin après les disparitions inquiétantes de deux jeunes fragiles psychologiquement

La gendarmerie de la Drôme a lancé deux appels à témoins pour retrouver deux jeunes jugés fragiles psychologiquement. Les deux disparitions ne sont pas liées.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Aynur et Charles, portés disparus à Saint-Vallier et Mollans-sur-Ouvèze. (GENDARMERIE DE LA DROME)

Deux appels à témoins ont été lancés par la gendarmerie de la Drôme, après la disparition d'une jeune femme à Saint-Vallier et d'un jeune homme à Mollans-sur-Ouvèze, rapporte lundi France Bleu Drôme-Ardèche. Les gendarmes craignent que ces deux jeunes fragiles psychologiquement au moment de leur disparition veuillent mettre fin à leurs jours. Les deux appels à témoin n'ont pas de lien.

La jeune femme, Aynur, 19 ans, a quitté son domicile de Saint-Vallier, samedi. Elle a laissé un courrier rédigé en turc où elle explique vouloir rejoindre son père, décédé. Aynur chercherait ainsi à échapper à un mariage forcé. Elle est de corpulence normale, a de longs cheveux noirs et il est possible qu'elle porte le voile.

Le jeune homme s'appelle Charles. Il est âgé de 28 ans. Il est originaire de Mollans-sur-Ouvèze, dans le sud de la Drôme. Il n'a plus donné signe de vie depuis vendredi. Il serait sous le choc de la mort récente, dans un accident, d'un de ses amis. Il a disparu avec sa voiture, une Citroën C3 gris métal, immatriculée AR 869 BT.

C'est un jeune homme plutôt grand, de corpulence normale. Au moment de sa disparition il portait un tee-shirt blanc, une casquette beige et verte. Il porte des piercing et a deux tatouages, l'un sur le poignet droit représentant une ancre marine. L'autre est situé sur le bras gauche symbolisant un haut-parleur.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.