Drame d’Echirolles : légitime défense ou bavure policière ?

Appelés pour un trouble du voisinage, des policiers d'Echirolles (Isère) ont abattu vendredi soir un homme qui menaçait son voisin avec une machette. Placés en garde à vue pendant quelques heures, les agents plaident la légitime défense.

France 3

Sortis de garde à vue en début d'après-midi samedi, les policiers restent sous le coup d'une enquête de l'IGPN au sujet du déroulement des événements ayant abouti à la mort d'un homme vendredi soir à Echirolles (Isère). Appelés pour un différent entre voisins, les membres de la brigade anticriminalité se retrouvent face à un homme armé d'une machette, qui a ensuite brandi une arme de poing en direction des policiers. L'homme est immédiatement abattu de cinq balles dans la tête et le thorax.

Une arme non dangereuse

L'arme retrouvée près de la victime était en fait un pistolet d'alarme non chargé. Pour les policiers, le seul fait qu'une arme, même non létale, ait été brandie suffit à justifier la légitime défense. Sa femme, elle, a indiqué vouloir porter plainte, dénonçant une "grosse bavure" des forces de police.

Le JT
Les autres sujets du JT