Cet article date de plus de six ans.

Drame dans une clinique de Castelnau-le-Lez

Dans l'Hérault, un septuagénaire a tué sa femme en ce matin de Noël. Elle était hospitalisée en phase terminale dans une clinique de Castelnau-le-Lez. C'est semble-t-il pour abréger ses souffrances que son mari l'a abattu avec une carabine. Il s'est ensuite suicidé.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Un septuagénaire a tué jeudi avec une arme à feu sa  femme, hospitalisée en phase terminale dans une clinique à Castelnau-le-Lez © Ide)

C’est dans une chambre de cette clinique située dans un quartier calme à la périphérie de Montpellier que le drame s’est noué à l’heure du repas. 

Vers 12h30, le mari de la victime entre dans l’établissement. Il est armé d’une carabine 22 Long Rifle. Une arme qu’il a camouflée dans une couverture. Il se rend au sixième étage, là où sa femme de 95 ans est hospitalisée. C’est là, dans la chambre, que cet homme de 82 ans l’abat d’une balle dans la tête, avant de retourner l’arme contre lui. 

D’après les premiers éléments de l’enquête, il aurait apparemment voulu abréger les souffrances de son épouse. Ce sont les infirmières qui ont découvert les corps et ont prévenu les secours.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.