Double meurtre dans les Cévennes : Valentin Marcone conduit à la maison d'arrêt de Nîmes

Publié
Cévennes : Valentin Marcone conduit à la maison d'arrêt de Nîmes
France 2
Article rédigé par
C.Gillard, J.Vitaline, A.Domy, F.Mazou, H.Smague, N.Sadok - France 2
France Télévisions

Valentin Marcone est passé aux aveux, évoquant aux enquêteurs son geste, sa fuite et sa réédition. Il a été conduit à la maison d'arrêt de Nîmes (Gard), dimanche 16 mai. 

Après sa mise en examen pour assassinat, Valentin Marcone a été conduit dimanche 16 mai à la maison d'arrêt de Nîmes (Gard). Pour les enquêteurs, son geste était prémédité. Lors de ses aveux, il raconte avoir tiré sur son patron et son collègue, après avoir surpris une conversation au sujet d'un possible licenciement. "Il s'est montré extrêmement coopératif, s'est laissé aller à nous expliquer par le menu son passé, les raisons de son passage à l'acte et les modalités de sa fuite", explique le Colonel Bertrand Michel. Le jeune homme de 29 ans se décrit comme un solitaire, isolé dans son village, expliquant ressentir une forme de paranoïa.

Il encourt la perpétuité


Sa fuite n'était pas préparée, même s'il a cherché à brouiller les pistes et cacher son arme dans les bois. Il s'est ensuite terré pendant de longues heures dans un trou de sanglier aménagé avec des feuilles. Pour ces assassinats, Valentin Marcone encourt la perpétuité. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.