Dordogne : le directeur d'un lycée porte plainte après des jets de vomi lors du '"père cent" à Bergerac

Des lycéens ont réussi à entrer dans un collège de la ville où ils ont ciblé des élèves plus jeunes qu'eux.

La commune de Bergerac en Dordogne. 
La commune de Bergerac en Dordogne.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Le directeur du lycée et collège Sainte-Marthe Saint-Front de Bergerac porte plainte jeudi 14 mars après l'intrusion mercredi d'élèves de terminale dans l'établissement, rapporte France Bleu Périgord. En plein "père cent", ils ont pourchassé des collégiens et les ont aspergés d’œufs, de ketchup et de vomi.

L'intrusion a duré trois minutes 

Une centaine de lycéens ont fêté mercredi à Bergerac le "père cent", qui marque les cent jours avant le baccalauréat. Vers 14 heures, plusieurs ont franchi les grilles de l'institution Sainte-Marthe Saint-Front. Vingt-deux élèves de 4e et deux filles de 3e qui sortaient à ce moment-là ont été poursuivis et ont reçu des œufs, du ketchup ainsi que du vomi. Six adolescents sont même frappés.

"S'attaquer à des collégiens et entrer dans un établissement, raconte à France Bleu Périgord Gaëtan Videau, le chef d'établissement. C'est intolérable. Nous avons donc saisi les autorités académiques et judiciaires. Les élèves ont été choqués de voir qu'on pouvait rentrer comme ça à l'intérieur de l'établissement"

L'intrusion n'a duré que trois minutes. Pour le moment, le commissariat de Bergerac n'a reçu que la plainte du chef de l'établissement.