Cet article date de plus de sept ans.

Dispositif policier renforcé à Colombes après une deuxième fusillade

Soixante-dix policiers ont été déployés en renfort dans la nuit de mardi à mercredi dans cette ville des Hauts-de-Seine.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une nouvelle fusillade a éclaté mardi 3 septembre en fin d'après-midi à Colombes (Hauts-de-Seine), moins de 24 heures après un affrontement du même type.  ( GOOGLE MAPS / FRANCETV INFO )

Deux fusillades en moins de 24 heures. Face à cette recrudescence des règlements de comptes entre bandes rivales à Colombes (Hauts-de-Seine), soixante-dix policiers ont été déployés en renfort dans la nuit de mardi à mercredi, a annoncé le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, mercredi 4 septembre.

Une nouvelle fusillade a éclaté en fin d'après-midi. Un groupe de jeunes hommes a tiré sur le conducteur d'un véhicule. "Ce dernier a pris la fuite et n'a pas été retrouvé par la police. Il n'a pas été admis dans un hôpital et on ignore s'il est blessé. Les agresseurs n'ont pas pu être identifiés", détaille une source policière à l'AFP. Déjà, dans la nuit de lundi à mardi, un homme d'une trentaine d'années avait été blessé par balles. Il souffre de plusieurs fractures aux jambes, mais ses jours ne sont pas en danger. "Les règlements de compte entre bandes rivales de la cité Gabriel-Péri et de la cité des Côtes-d'Auty, à Petit-Colombes, repartent de plus belle sur fond de trafic de stupéfiants", a déploré la source.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.