Disparition du petit Émile : le grand-père, rattrapé par son passé, intéresse les enquêteurs

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Disparition du petit Émile : le grand-père, rattrapé par son passé, intéresse les enquêteurs
Disparition du petit Émile : le grand-père, rattrapé par son passé, intéresse les enquêteurs Disparition du petit Émile : le grand-père, rattrapé par son passé, intéresse les enquêteurs (FRANCEINFO)
Article rédigé par franceinfo - N. Perez, A. Domy, A. Mouchard, J. Fantauzzo
France Télévisions
franceinfo
Huit mois après la disparition d'Émile, le passé du grand-père, qui en avait la garde le jour du drame, relance l'enquête. Son nom a été retrouvé dans une affaire de violences sur mineurs. Explications.

Le grand-père maternel d'Émile avait la garde du petit garçon le jour de sa disparition le 8 juillet 2023 dans le village du Haut-Vernet (Alpes-de-Haute-Provence). Les enquêteurs se penchent sur le passé de Philippe V, pour une histoire qui remonte à 1991. À 23 ans, alors qu'il appartenait à une communauté religieuse du Pas-de-Calais, et officiait dans un village d'enfants placés par la DDASS, des plaintes pour violences et agressions sexuelles ont par la suite été déposées.

"Il est anormal qu'un jeune soit réprimandé par des gifles"

En 2018, son passé le rattrape. Il est placé sous statut de témoin assisté dans l'enquête de violences sur mineurs. "Il est anormal qu'un jeune soit réprimandé par des gifles, par des coups de pied. Et de la part de certains, par des coups de ceintures", se souvient un ancien pensionnaire. Entendu en 2018, le grand-père d'Émile a reconnu des punitions "un peu sévères" sur les enfants, et n'a pas été mis en examen. Au 20 mars, l'enquête est toujours en cours, et une personne a encore été auditionnée quelques jours plus tôt.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.