Un Teknival en hommage à Steve Maia Caniço aura lieu en octobre

Le jeune homme retrouvé noyé dans la Loire après la fête de la musique était un amateur de musique électronique.

A Nantes, une fresque représente Steve Maia Caniço, photographiée le 30 juillet 2019.
A Nantes, une fresque représente Steve Maia Caniço, photographiée le 30 juillet 2019. (LOIC VENANCE / AFP)

Malgré le drame, The Show Must Go On. Plusieurs acteurs du mouvement techno ont annoncé le 7 août la tenue en octobre d'un Teknival dédié à Steve Maia Caniço, retrouvé mort après sa disparition la nuit d'une intervention controversée des forces de l'ordre à Nantes pendant la Fête de la musique.

Un évènement hommage et revendicatif

Baptisé "Tek'Steve'All", l'événement "revendicatif" aura lieu "en hommage à Steve et toutes les victimes de l'oppression policière et gouvernementale", a annoncé dans un communiqué la coordination nationale des "sound systems" qui sert d'interface entre les organisateurs de "free parties" - fêtes illégales dédiées à la musique électronique - et les pouvoirs publics.

L'événement, organisé sans autorisation, aura lieu du 11 au 13 octobre, quelque part dans le "Nord-Ouest", selon une affiche promotionnelle diffusée sur les réseaux sociaux.

"Oppression omniprésente"

"Steve est mort des suites d'une énième intervention policière injustifiable", estiment les "sound systems" dans leur communiqué, en dénonçant "l'oppression omniprésente" contre "la culture free". "Nous attendons des mesures concrètes pour que les violences étatiques cessent et pas seulement contre la Free Party", ont-ils ajouté, en appelant "l'ensemble du mouvement Tekno à amplifier la résistance festive, que ce soit par le biais d'actions décentralisées ou collectives."

Grand-messes techno françaises, les Teknivals sont organisés chaque année depuis plus de 25 ans dans des lieux différents, tenus secrets jusqu'aux dernières heures. A l'origine clandestins, les plus importants d'entre eux ont été coordonnés avec les autorités pendant plusieurs années, mais sont de nouveau organisés de manière illégale depuis 2016.

La prochaine Techno Parade, organisée le 28 septembre à Paris, doit également être dédiée à la mémoire de l'animateur périscolaire, fan de musique électronique, décédé à 24 ans.