Premier hommage à Steve Maia Caniço dans le calme, les autorités craignent des débordements dans l'après-midi

Un premier rassemblement a été organisé samedi 3 août à Nantes (Loire-Atlantique) en hommage à Steve Maia Caniço, retrouvé mort le 29 juillet. Mais une manifestation non autorisée prévue dans l'après-midi concentre les inquiétudes.

FRANCE 2

Des applaudissements sur les quais de Loire, à l'endroit même où son corps a été retrouvé. Samedi 3 août, des centaines de personnes se sont rassemblées pour rendre hommage à Steve Maia Caniço retrouvé mort dans le fleuve cinq jours plus tôt. Dans la foule pas de proches, ni sa famille, ni ses amis n'ont voulu s'associer à la mobilisation. Les fleurs blanches se mêlent aux pancartes réclamant justice et vérité sur la mort du jeune homme de 24 ans.

Une manifestation interdite

À quelques mètres de là, les policiers quadrillent le centre-ville, où des manifestations non autorisées sont attendues dans l'après-midi. La préfecture craint de nombreux débordements. "Beaucoup de Nantais que nous avons croisés ce matin nous ont fait part de leur envie de venir malgré les risques. C'est donc une situation assez tendue et imprévisible qui attend la ville de Nantes cette après-midi", conclut le journaliste Julien Duponchel sur place.

Le JT
Les autres sujets du JT
(JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)