Mort de Steve Maia Caniço : un gendarme visé par une enquête administrative pour s'être moqué sur Facebook de la disparition du jeune homme

Dans la publication, des gendarmes échangeaient plaisanteries et photomontages tournant en ridicule la chute du jeune Nantais dans la Loire.

Un rassemblement à la mémoire de Steve Maia Caniço à Bordeaux, le 30 juillet 2019.
Un rassemblement à la mémoire de Steve Maia Caniço à Bordeaux, le 30 juillet 2019. (FABIEN PALLUEAU / NURPHOTO)

Une enquête administrative a été ouverte par la gendarmerie, mercredi 31 juillet, après que le groupe "Nantes révoltée" a rendu publiques mardi des captures d'écran de commentaires Facebook se moquant de la mort de Steve Maia Caniço, révèle LCI. Selon le magazine Nantes révoltée, un gendarme est l'auteur de la publication. Ils seraient en réalité plusieurs à s'être moqué, dans les commentaires, du décès du jeune homme de 24 ans tombé dans la Loire le soir de la Fête de la musique.

"Steve in the water" 

"Il va bien ? Je déconne", "Steve in the water". Dans les captures d'écran rendues publiques, on découvre plusieurs détournements faisant référence à la chute de Steve Maia Caniço. Un photomontage d'Aquaman affublé de la tête du petit Grégory y côtoie des gifs montrant un homme en train de plonger. En légende de la publication : "Eh bah voilà, terminé de nous faire chier avec 'Où est Steve ?'".

"Ça ne se fait pas", dénonce Régis Herrouin, le secrétaire départemental adjoint du syndicat Alliance. "En faisant ça sur des pages publiques qui peuvent être imprimées", ils s'exposent "à des sanctions, aussi bien administratives, et éventuellement pénales si ça va plus loin dans les propos"