Affaire Steve Maïa Caniço : de nouveaux éléments relancent l'enquête

Le soir de la fête de la musique à Nantes (Loire-Atlantique), le téléphone du jeune homme aurait borné après l'intervention des forces de l'ordre. Jusqu'ici, le rapport de l'IGPN indiquait que les dernières traces de ce téléphone étaient un SMS envoyé une heure avant l'intervention. 

FRANCE 2

C'est un élément clé qui éclaire les circonstances de la mort de Steve Maïa Caniço. Selon Le Canard Enchaîné, le portable du jeune homme a continué d'émettre jusqu'à 4h33 le soir de la fête de la musique à Nantes (Loire-Atlantique), soit treize minutes après le début de l'intervention policière. Une information tirée de l'enquête judiciaire et qui n'était pas mentionnée dans le rapport de l'IGPN. 

Des nouvelles révélations qui contredisent le rapport de l'IGPN

La police des polices s'était basée sur la facture détaillée de Steve Caniço. La première montre que le jeune homme a utilisé son téléphone pour la dernière fois à 3h16 du matin, en envoyant un SMS à un ami. En juillet dernier, l'IGPN explique qu'"aucun élément ne permet d'établir un lien direct entre l'intervention des forces de l'ordre et la disparition de M. Steve Maia Caniço vers 4h." Des conclusions qui avaient été rendues publiques par le Premier ministre et le ministre de l'Intérieur et qui semblent aujourd'hui contredites. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Une pancarte indique \"Justice pour Steve\",  lors d\'une manifestation le 31 juillet 2019 à Nantes (Loire-Atlantique).
Une pancarte indique "Justice pour Steve",  lors d'une manifestation le 31 juillet 2019 à Nantes (Loire-Atlantique). (ALAIN PITTON / NURPHOTO / AFP)