Disparition de Steve à Nantes : la justice ouvre une enquête pour "mise en danger de la vie d'autrui" et "violences volontaires" après l'intervention des policiers

Cette enquête découle d'une plainte collective de 85 participants à la Fête de la musique. Une autre enquête judiciaire a été ouverte au sujet de violences contre les policiers.

Une affiche dénonçant la disparition de Steve Maia Caniço à Nantes, le 15 juillet 2019.
Une affiche dénonçant la disparition de Steve Maia Caniço à Nantes, le 15 juillet 2019. (LOIC VENANCE / AFP)

Presque un mois après la disparition de Steve Maia Caniço lors d'une intervention de policiers contre des participants à la Fête de la musique à Nantes, le procureur a annoncé mardi 16 juillet l'ouverture de deux nouvelles enquêtes.

L'une d'elles, ouverte pour "mise en danger de la vie d'autrui et violences volontaires par personnes dépositaires de l'autorité publique", vise l'action des policiers dans la nuit du 21 au 22 juin. Quatre-vingt-cinq participants à la soirée de la Fête de la musique avaient déposé une plainte collective auprès du parquet le 3 juillet. Cette enquête judiciaire a été confiée par le procureur à l'IGPN, la police des polices.

La seconde enquête a été ouverte pour "violences sur personnes dépositaires de l'autorité publique". "J'ai reçu dix plaintes de policiers qui ont été blessés lors des événements de la Fête de la musique", a expliqué le procureur de la République de Nantes, Pierre Sennès. C'est la police judiciaire qui se chargera de cette enquête.

Les recherches se poursuivent

Steve Maia Caniço, 24 ans, n'a pas été vu depuis une intervention de la police, dans la nuit du 21 au 22 juin, vers 4h30 du matin, pour disperser les participants à une fête sur l'île de Nantes, sur un quai sans parapet donnant sur la Loire. 

De nombreux participants ont dénoncé une intervention disproportionnée, indiquant avoir été aveuglés par un nuage de gaz lacrymogène et pris de panique. Quatorze personnes tombées dans le fleuve avaient été repêchées cette nuit-là. La police, de son côté, a dénoncé des jets de projectiles contre les forces de l'ordre.

La disparition de Steve Maia Caniço fait l'objet d'une information judiciaire confiée à un juge d'instruction et les recherches dans la Loire se poursuivent. Deux autres enquêtes sont déjà en cours : une enquête administrative de l'IGPN et une du Défenseur des droits.