Trois questions autour du procès de Nordahl Lelandais, jugé à partir de lundi pour le meurtre du caporal Arthur Noyer

Le procès de l'ex maître-chien de 38 ans débute lundi à Chambéry. Il ne s'agit pas encore de juger le meurtre de la petite Maëlys, en Isère, mais celui du caporal Arthur Noyer, quelques mois plus tôt, en Savoie. Un procès très attendu.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
La cour d'assises de Savoie, à Chambéry, où Nordahl Lelandais comparaîtra du 3 au 12 mai pour le meurtre du caporal Arthur Noyer en 2017. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)

C'est le premier procès de Nordhal Lelandais. Poursuivi dans plusieurs affaires, dont le meurtre de la petite Maëlys qui sera jugé ultérieurement, l'ex maître-chien de 38 ans comparaît à partir de lundi 3 mai devant la cour d'assises de Savoie pour le meurtre du caporal Arthur Noyer, en avril 2017. Jusqu'au 12 mai, il  va devoir s'expliquer sur les circonstances dans lesquelles est mort ce jeune militaire du 13e bataillon de chasseurs alpins de Chambéry. 

Que s'est-il passé la nuit du 11 au 12 avril 2017 ?

Dans la nuit du 11 au 12 avril 2017, le jeune caporal de 23 ans est en permission et a passé la soirée en boite de nuit et dans des bars de Chambéry. Mais le lendemain matin, il manque au rapport. Il sera considéré comme déserteur pendant des mois par l'armée. Mais ses parents, qui habitent Bourges, à 400 km de là, sont persuadés qu'il lui est arrivé quelque chose de grave. Ils remuent ciel et terre : alertes sur les réseaux sociaux, battues...

L'enquête des gendarmes semble piétiner, quand au bout de huit mois, le procureur de Chambéry annonce que Nordahl Lelandais, alors déjà poursuivi pour le meurtre de la petite Maëlys en Isère, est aussi mis en cause dans la mort d'Arthur Noyer. Les analyses ADN ont établi que le crâne retrouvé par un promeneur à 16 km de Chambéry est bien celui du jeune caporal.

C'est la vidéosurveillance qui a mis les enquêteurs sur la piste Lelandais : son Audi A3 a été filmée sur les lieux de la disparition du militaire. Et puis, le téléphone du jeune caporal et les deux téléphones de Nordahl Lelandais ont "borné" aux mêmes endroits, aux mêmes heures cette nuit-là.

>> Procès de Nordahl Lelandais : comment l'affaire Maëlys a accéléré l'enquête sur la disparition du caporal Noyer

Nordahl Lelandais va très longtemps nier toute implication dans la mort d'Arthur Noyer. C'est seulement après six gardes à vue et deux interrogatoires par les juges qu'il finit par reconnaître une implication dans la mort du caporal. Il parle d'une rixe qui a mal tourné entre eux alors qu'il l'avait pris en stop et accuse le jeune militaire d'avoir porté le premier coup. Une version à laquelle les juges d'instruction ont accordé peu de crédit, relevant de nombreuses incohérences. Pour eux, Lelandais, qui avait une vie sexuelle dissolue, avait été éconduit par deux de ses partenaires sexuels ce soir-là. Sous l'emprise de la cocaïne, il recherchait quelqu'un pour combler ses désirs. Arthur Noyer, qui n'est pas d'un naturel bagarreur, avait beaucoup bu, marchait seul pour rentrer à sa caserne et était vulnérable.

Qui est Nordahl Lelandais, cet ancien maître-chiens à la personnalité trouble ?

Au fil de l'instruction, le trentenaire est présenté par plusieurs ex-petites amies comme manipulateur, menteur, menaçant. Il est décrit par les experts psychiatres comme un viril narcissique avec "une dynamique de toute puissance". Caroline Remond est l'avocate des parents de deux petites cousines de Nordahl Lelandais, que ce dernier est accusé d'avoir agressé sexuellement. Des faits joints au dossier sur l'enlèvement de la petite Maëlys. "On sait que Nordahl Lelandais n'avoue que lorsqu'il est acculé par les preuves matérielles, explique l'avocate. Nordhal Lelandais est mis en examen pour agression sexuelle sur ses deux petites cousines, mais il faut rappeler également qu'il est mis en examen pour détention d'images pédopornographiques. Il cherchait à assouvir des pulsions sexuelles perverses, poursuit-elle. Il avait des relations sexuelles tant avec des femmes qu'avec des hommes adultes mais également avec des enfants. Il pensait être en toute impunité avant d'être arrêté pour les faits concernant Maëlys de Araujo." Une personnalité pathologique, indifférente aux sentiments d'autrui, incapable de culpabilité, disent encore les experts. Depuis son incarcération, Nordahl Lelandais a été décrit comme fragilisé, en proie à des pulsions suicidaires.

Qu'attendent les parties civiles de ce premier procès ?

Les parents d'Arthur Noyer arrivent soudés, entourés de leurs proches. Ils souhaitent un procès digne mais n'espèrent pas grand chose de celui qu'ils appellent "l'autre" et qui sera dans le box des accusés. "Nous sommes prêts, explique le père d'Arthur Noyer. Cela va être une épreuve supplémentaire, c'est évident. Nous appelons à la dignité de tous et on attend que justice soit faite." D'autres parents vont suivre avec intérêt ce premier procès Lelandais. Ceux de la petite Maëlys évidemment, qui attendent le procès du meurtre de leur fille ensuite, fin 2021 ou début 2022, devant les assises de l'Isère.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Nordahl Lelandais

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.