Savoie : la piste Nordahl Lelandais examinée dans la mort de Thomas Rauschkolb en 2015

Le corps du jeune homme de 18 ans avait été retrouvé le 28 décembre 2015 au bord d'une rivière. L'enquête avait conclu, en octobre 2017, à une chute accidentelle.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
En décembre 2015, les enquêteurs à la recherche d'indices là où avait été retrouvé le corps du jeune homme, à Grésy-sur-Aix (Savoie). (SYLVAIN MUSCIO / MAXPPP)

Le corps de Thomas Rauschkolb, un jeune homme de 18 ans mort en 2015 en Savoie, a été exhumé le 9 mars dernier afin de réaliser une autopsie et d'examiner la possibilité d’un homicide par Nordahl Lelandais, a appris lundi 15 mars franceinfo auprès du procureur de Chambéry, confirmant une information de plusieurs médias. Thomas Rauschkolb avait été retrouvé mort le 28 décembre 2015 au bord d'une rivière, après avoir passé la soirée dans une discothèque de Grésy-sur-Aix, en Savoie. L'enquête avait conclu, en octobre 2017, à une chute accidentelle du jeune homme de 18 ans.

Le 15 octobre 2019, l'avocat de la famille de Thomas Rauschkolb avait déposé une nouvelle plainte contre X pour "meurtre". Me Bernard Boulloud indiquait alors que c'était bien Nordahl Lelandais qui était visé.

L'enquête sur cette piste avait été classée sans suite

Une source judiciaire précise que la piste de Nordahl Lelandais avait déjà été explorée lors de l'enquête qui avait été classée sans suite. Selon cette source, rien ne permet à ce jour de relier cette affaire à Nordhal Lelandais, hormis le fait que ce dernier a été vu en 2012 dans la discothèque que fréquentait Thomas Rauschkolb. Cette présence est visible par une photo obtenue par le père de Thomas Rauschkolb.

L'enquête n'a été pas été suffisamment approfondie à l'époque, on a très vite conclu à la piste accidentelle. Les parents n'ont jamais cru à la piste accidentelle, ils ont toujours cru à la piste criminelle.

Me Bernard Boulloud

à franceinfo

L'avocat pointe des éléments laissant penser que le jeune homme fuyait lorsqu'il est décédé : Thomas Rauschkolb "avait laissé son blouson à l'intérieur de la boite de nuit alors qu'il faisait froid ce soir-là. Il allait dans la direction opposée de son domicile, il a passé un portail d'une propriété privée et ensuite il a franchi un grillage qui était surmonté de piquets de fer et on a retrouvé sa ceinture accrochée à ce grillage".

L'autopsie, qui n'a pas encore été réalisée à ce jour, pourrait permettre de "vérifier s'il n'y a pas des fractures qui seraient liées à autre chose que la chute", espère l'avocat de la famille. Me Bernard Boulloud précise que "la piste Lelandais est une des pistes". Si cette dernière n'était pas concluante, il prévoit d'en chercher d'autres.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Nordahl Lelandais

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.