Mort de Maëlys : un pas de plus vers la vérité ?

Lors d'une reconstitution de l'enlèvement et de la mort de la fillette, le meurtrier présumé Nordahl Lelandais a emmené les enquêteurs sur un lieu inédit depuis le début des investigations.

France 2

"Le but de cette reconstitution est évidemment de confronter Nordahl Lelandais à la réalité du dossier, de faire émerger d'éventuelles contradictions", explique le journaliste de France 2 Denis Sébastien, à Pont-de-Beauvoisin (Isère). "Il a toujours affirmé avoir tué Maëlys accidentellement", ajoute-t-il.

200 gendarmes mobilisés

Une reconstitution qui a mobilisé d'importants moyens. "200 gendarmes et un hélicoptère" étaient présents sur les lieux, selon Denis Sébastien. Une opération de grande envergure qui a emmené les enquêteurs sur les principaux lieux où Nordahl Lelandais aurait conduit la fillette. De la salle polyvalente où elle a disparu au domicile de l'ancien militaire, magistrats et gendarmes ont fait un arrêt inattendu dans une zone commerciale. Un endroit qui pourrait rapprocher les enquêteurs de la découverte de la scène du crime.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des gens tiennent une banderole, alors qu\'un convoi de véhicules de police français transportant Nordahl Lelandais quittait Pont-de-Beauvoisin, le 24 septembre 2018.
Des gens tiennent une banderole, alors qu'un convoi de véhicules de police français transportant Nordahl Lelandais quittait Pont-de-Beauvoisin, le 24 septembre 2018. (JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP)