Meurtre de Maëlys : le drame continue de marquer les habitants en Isère

Publié
Meurtre de Maëlys : le drame continue de marquer les habitants en Isère
France 3
Article rédigé par
C. Aubert-Egret, A.Massait-Salamanca G. Neyret - France 3
France Télévisions

Lundi 31 janvier, s’ouvrira le procès de Nordahl Lelandais pour le meurtre de Maëlys, commis en 2017. L’affaire a profondément marqué les habitants de Pont-de-Beauvoisin en Isère, là où la petite fille de 8 ans et demi avait disparu. 

Durant près de six mois, le corps de Maëlys a reposé dans la forêt d’Attignat-Oncin (Savoie). Pour les habitants, le sujet est tabou. À quelques mètres de là, se tient la salle des fêtes où Nordahl Lelandais a rencontré la jeune fille lors d’un mariage. Deux cents personnes étaient présentes, pourtant personne n’a vu Nordahl Lelandais partir avec Maëlys.

Un crime impossible à oublier

La commune est marquée à jamais par ce drame. "On est plus vigilant au niveau de nos petits-enfants. On les a mis en garde, on a peur", avoue une habitante. Cinq ans après les faits, le procès va se tenir à Grenoble, une longue attente pour les habitants. À deux pas de Pont-de-Beauvoisin, se trouve Domessin (Savoie), où habitait Nordahl Lelandais. À partir du 31 janvier, il sera jugé pour l’enlèvement et le meurtre de la petite Maëlys.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.