Affaire Maëlys : la "quasi-totalité" du corps de l'enfant a été retrouvée, les recherches sont terminées

Le crâne et un os de l'enfant ont été découverts dans le massif de la Chartreuse, mercredi, à l'endroit indiqué par Nordahl Lelandais.

Des gendarmes bloquent une route menant à la scène de crime où ont été retrouvé des ossements appartenant à la petite Maëlys, le 14 février 2018 près de Saint-Franc (Savoie).
Des gendarmes bloquent une route menant à la scène de crime où ont été retrouvé des ossements appartenant à la petite Maëlys, le 14 février 2018 près de Saint-Franc (Savoie). (JEAN-PIERRE CLATOT / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Les enquêteurs de l'affaire Maëlys ont mis un terme à leurs recherches, a annoncé le parquet de Grenoble (Isère), jeudi 15 février. La "quasi-totalité" du corps de la fillette a été retrouvée, sur le lieu indiqué mercredi par Nordahl Lelandais. Ce dernier a reconnu avoir tué Maëlys, "involontairement" selon lui, et a conduit les enquêteurs sur ce site de la commune de Saint-Franc (Savoie).

Des recherches compliquées. Le lieu où le corps a été retrouvé se situe dans une zone très escarpée, boisée et enneigée du massif de la Chartreuse. Un périmètre de sécurité a été établi. Les recherches avaient été suspendues à la tombée de la nuit, mercredi.

Les enquêteurs scientifiques sur place. Outre les gendarmes, des médecins légistes, des anthropologues ou encore des spécialistes d'odontologie médico-légale – l'étude des dents – sont mobilisés sur place. Une analyse des insectes autour de la scène de crime est prévue. La recherche d'indices est d'autant plus importante que Nordahl Lelandais n'a pas expliqué comment était morte la fillette.

 La mère et la sœur réagissent. Dans un message posté sur Facebook, Jessica de Araujo rend hommage à sa fille, et s'adresse à Nordahl Lelandais : "Maëlys va te hanter nuits et jours dans ta prison jusqu'à ce que tu crèves et que tu ailles en enfer", écrit-elle. "Tu me manques et tu me manqueras toujours", écrit de son côté la grande sœur de la fillette, citée par France 3 Bourgogne Franche-Comté.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #LELANDAIS

18h00 : Bernard Boulloud, l'avocat de la famille du caporal Arthur Noyer, indique qu'il a porté plainte contre X, avec constitution de partie civile, pour relancer l'enquête sur la disparition, il y près de six ans, de Malik Boutvillain, rapporte France Bleu Isère. Le but est notamment de vérifier si Nordahl Lelandais pouvait se trouver dans le secteur, au moment de la disparition du jeune homme de 32 ans.

16h10 : "La quasi-totalité du squelette, ainsi que les vêtements et une chaussure" ont été retrouvés à l'endroit où, la veille, le crâne et un os de la petite fille disparue depuis la fin août avaient été découverts, a précisé le procureur de la République de Grenoble, Jean-Yves Coquillat.

16h04 : Il a avoué avoir tué "involontairement", selon ses mots, la petite Maëlys. Mais les zones d'ombre persistent autour de la personnalité de Nordahl Lelandais. "Gentil et doux" ou "instable et violent", je me suis intéressé au parcours de cette personnalité aux multiples facettes.




(FACEBOOK)

16h03 : La "quasi-totalité" du corps de Maëlys a été retrouvée, les recherches sont terminées, annonce le parquet de Grenoble.

15h22 : Le travail sur la scène de crime ne sera toutefois pas terminé une fois l'opération de levage du corps terminée, a précisé la gendarmerie nationale à franceinfo. Les analyses pourraient se poursuivre pendant plusieurs jours.

15h21 : Les fouilles pour retrouver le reste de la dépouille de la petite Maëlys, dans le massif de la Chartreuse (Savoie), "progressent vite" et l'opération dite de "levage du corps" pourrait être terminée d'ici à ce soir, a appris franceinfo de sources proches de l'enquête. L'essentiel de la dépouille de l'enfant semble là et il n'y a "vraisemblablement" pas eu de "dispersion".

15h01 : Après six mois de silence, Nordahl Lelandais a avoué hier avoir tué la petite Maëlys, en août 2017. Camille Caldini fait le récit de la journée "éprouvante" qui a conduit les enquêteurs à retrouver des ossements de la fillette.

14h54 : La chronologie est quasiment complète. Lorsque le procureur de Grenoble annonce les aveux de Nordahl Lelandais hier, il confirme l'ensemble des déplacements du meurtrier présumé de Maëlys lors de la nuit du 26 au 27 août 2017. Franceinfo visualise cet itinéraire sur une carte.

CARTE. Quels trajets a effectué Nordahl Lelandais la nuit où Maëlys a été tuée ?

14h49 : En découvrant une trace de sang dans la voiture du suspect, les experts scientifiques de l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN) ont mis le suspect devant ses contradictions. Patrick Touron, colonel et directeur de l'IRCGN, était sur franceinfo tv ce matin pour expliquer comment ses hommes ont travaillé.




11h24 : La journaliste de franceinfo Mathilde Lemaire est en ce moment à Pont-de-Beauvoisin (Isère), lieu où avait disparu la petite Maëlys. Les habitants ont dressé un autel en la mémoire de la petite fille.

11h19 : Ces analyses avaient été suspendues hier soir vers 18 heures, avec la tombée de la nuit, après que le crâne de l'enfant et un os long ont été découverts à l'endroit indiqué par l'ex-militaire de 34 ans.

11h28 : L'analyse de la scène de crime, et notamment l'opération dite de "relevage du corps", a repris ce matin sur la commune de Saint-Franc (Savoie), dans le massif de la Chartreuse, a appris franceinfo auprès de la gendarmerie nationale. Les enquêteurs tentent de retrouver les autres ossements appartenant à la petite Maëlys, que Nordahl Lelandais a avoué avoir tuée hier.

09h18 : L'avocat de Nordahl Lelandais, Alain Jakubowicz, a évoqué hier, après les aveux de son client dans l'affaire Maëlys, un moment de "rédemption". "C'est choquant. Il aurait pu attendre", a réagi Martine Brousse, présidente de l'association La Voix de l’Enfant, sur franceinfo. "Le silence aurait été préférable", a-t-elle estimé.




(ROMAIN LAFABREGUE / AFP)

08h38 : Bonjour @anonyme, l'avocat de Nordahl Lelandais, Alain Jakubowicz, a réagi hier après la conférence de presse du procureur de la République. "Mon client n'a pas souhaité s'exprimer sur les circonstances de cette mort. La seule chose qui comptait aujourd'hui pour lui était de retrouver Maëlys", a-t-il expliqué. Vous pouvez revoir son intervention ici.

08h34 : Lelandais: bonjour, réactions de l'avocat après les aveux de son client svp?

06h40 : La mère de Maëlys a réagi sur sa page Facebook après les aveux de Nordahl Lelandais hier. "Il aura fallu attendre 5 mois et demi pour que ce monstre parle enfin. Toi l'assassin de ma fille : Maëlys va te hanter nuits et jours dans ta prison jusqu'à ce que tu crèves et que tu ailles en enfer , écrit-elle. "Que Justice soit faite et que plus jamais un enfant ne subisse de tel acte", ajoute-t-elle.