Affaires Nordahl Lelandais : ce que l'on sait (et ce que l'on ne sait pas) du meurtre d'Arthur Noyer

Nordahl Lelandais a avoué jeudi avoir tué le caporal Arthur Noyer, disparu en avril 2017.

Des gendarmes arrêtés à Cruet, petite commune de Savoie, où les ossements d\'Arthur Noyer ont été retrouvés en septembre 2017.
Des gendarmes arrêtés à Cruet, petite commune de Savoie, où les ossements d'Arthur Noyer ont été retrouvés en septembre 2017. (JEAN-PIERRE CLATOT / AFP)

Nordahl Lelandais, déjà mis en examen pour la mort de la petite Maëlys, a avoué jeudi 29 mars avoir tué le caporal Arthur Noyer, disparu en avril 2017, a appris France 3, confirmant une information du Parisien.  Franceinfo revient sur ce que l'on sait (et ce que l'on ignore encore) dans cette affaire.

Ce que l'on sait

Nordahl Lelandais a pris Arthur Noyer en stop. Les enquêteurs ont d'abord découvert que les deux téléphones de Nordahl Lelandais ont été localisés au même endroit que celui d'Arthur Noyer. Le 5 février, Nordahl Lelandais a d'abord reconnu avoir pris en stop le jeune militaire de 23 ans, le soir du 11 avril 2017, précisant qu'Arthur Noyer était alcoolisé au moment des faits et lui aurait demandé de le déposer quelques kilomètres plus loin.

• Nordahl Lelandais avait fait des recherches inquiétantes. En épluchant les activités de Nordahl Lelandais sur internet, les enquêteurs ont découvert des éléments troublants. Le 25 avril, soit treize jours après la disparition du jeune militaire, Nordahl Lelandais a effectué des recherches sur internet avec les mots-clés "décomposition d'un corps humain".

• Nordahl Lelandais a avoué avoir tué Arthur Noyer. Sans donner plus d'explications, le principal suspect a fini par avouer, jeudi 29 mars, avoir tué le jeune homme.

Ce que l'on ne sait pas

• Le déroulement précis de la soirée. Dans la nuit du 11 au 12 avril, Arthur Noyer s'est rendu avec des amis dans une boîte de nuit du carré Curial, un quartier animé de Chambéry (Savoie). Après avoir salué des connaissances, autour de 4 heures du matin, il a été aperçu par un témoin en train de faire du stop, d'après Le Dauphiné pour retourner à sa caserne située à quelques kilomètres de là. C'est la dernière fois qu'il a été vu. C'est là qu'il a été pris en stop par Nordahl Lelandais, mais le suspect n'a pas détaillé la suite de la soirée.

Si les deux hommes se sont croisés plus tôt en boîte. Nordahl Lelandais était dans les parages, puisqu'il a pris Arthur Noyer en stop et que des caméras de vidéosurveillance ont montré son véhicule, mais on ignore si les deux hommes se sont croisés fans la boîte de nuit. Dans le Dauphiné libéré, le patron de l'établissement indique que Nordahl Lelandais "était peut-être dans la boîte, mais ce n'est pas un habitué". Il affirme aussi que la soirée d'Arthur Noyer s'est passé sans incident : "Il passait une soirée tranquille avec ses amis chez nous. Il est sorti à un moment (...) Ensuite, il est revenu, a récupéré sa veste et est parti."

Quand et comment Arthur Noyer est mort. Le 7 septembre, des morceaux de crâne ont été retrouvés par un promeneur dans la commune de Montmélian (savoie), à une quinzaine de kilomètres du lieu de sa disparition. Des analyses ADN ont révélé qu'il s'agissait bien des restes d'Arthur Noyer, tout comme d'autres ossements retrouvés, en janvier, à proximité. Pour l'heure, on ignore toujours le moment et les circonstances de la mort du jeune militaire. Nordahl Lelandais a été conduit, avec la juge d'instruction et des enquêteurs, sur les lieux, jeudi.