Cet article date de plus de quatre ans.

Affaire Maëlys : l'analyse de la scène de crime a repris jeudi matin dans le massif de la Chartreuse

L'objectif de cette opération de "relevage du corps", qui a repris jeudi matin, est de retrouver d'autres ossements appartenant à la petite Maëlys, que Nordahl Lelandais a avoué avoir tué.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des gendarmes bloquent une route menant à la scène de crime où ont été retrouvé des ossements appartenant à la petite Maëlys, le 14 février 2018 près de Saint-Franc (Savoie). (MAXPPP)

L'analyse de la scène de crime dans l'affaire Maëlys "progresse vite" et notamment l'opération dite de "levage du corps" pourrait être terminé d'ici jeudi soir 15 février, a appris franceinfo de sources proches de l'enquête. L'essentiel de la dépouille de l'enfant semble là et il n'y a "vraisemblablement" pas eu de "dispersion". L'objectif de cette opération est de retrouver les autres ossements appartenant à la petite Maëlys, que Nordahl Lelandais a avoué avoir tué mercredi.

Le travail sur la scène de crime, qui a repris jeudi matin, ne sera toutefois pas terminé une fois l'opération de "levage du corps" terminée, a précisé la gendarmerie à franceinfo. Les analyses pourraient se poursuivre pendant plusieurs jours. La scène de crime se situe dans une zone très escarpée, boisée et enneigée du massif de la Chartreuse, ce qui rend ces recherches très compliquées. Le périmètre est sécurisé.

Des spécialistes sur place

Les ossements et les autres découvertes seront collectés et regroupés dans un institut médico-légal de la région. Cette mission est confiée aux hommes l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN), venus de Pontoise (Val-d'Oise), ainsi qu'à ceux de la cellule locale d'identification criminelle. Des médecins légistes, des anthropologues, des spécialistes d'odontologie médico-légale - spécialiste des dents - sont mobilisés. Une analyse des insectes autour de la scène de crime est prévue.

L'analyse de cette scène de crime s'annonce très importante pour la suite de l'instruction, dans la mesure où Nordahl Lelandais n'a pas expliqué pour l'instant comment il avait tué, "de façon involontaire", la petite Maëlys, disant vouloir d'abord aider les enquêteurs à retrouver le corps. Ces éléments pourraient aider à expliquer la mort de l'enfant, et aider à la manifestation de la vérité.

Affaire Maëlys : des restes du corps de la fillette découverts sur les indications de Nordahl Lelandais. (VISACTU)

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Nordahl Lelandais

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.