DIRECT. Disparition de Maëlys : l'homme placé en garde à vue était présent au mariage

Cette fillette de 9 ans s'est volatilisée, dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 août, lors d'un mariage à Pont-de-Beauvoisin (Isère).

Des gendarmes fouillent une maison abandonnée à Pont-de-Beauvoisin (Isère) dans l\'enquête sur la disparition de la petite Maëlys, le 30 août 2017. 
Des gendarmes fouillent une maison abandonnée à Pont-de-Beauvoisin (Isère) dans l'enquête sur la disparition de la petite Maëlys, le 30 août 2017.  (PHILIPPE DESMAZES / AFP)
Ce qu'il faut savoir

L'homme placé en garde à vue jeudi 31 août, dans l'affaire de la disparition de Maëlys, était présent au mariage lors duquel a disparu la fillette de 9 ans, dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 août à Pont-de-Beauvoisin (Isère). L'homme n'était pas sur la liste des invités au mariage. Les circonstances de sa venue lors de la soirée ne sont pas encore totalement établies. 

Première garde à vue. L'homme a été placé en garde à vue peu après 10 heures, jeudi, précise un communiqué de la procureure de la République de Bourgoin-Jallieu. Il est âgé de 34 ans et s'est absenté de la soirée de mariage "sur des créneaux horaires pouvant correspondre à la disparition de Maëlys". Selon une source proche de l'enquête interrogée par franceinfo, les déclarations de cet homme lors de son audition, il y a quelques jours, comportent des incohérences. Il n'est pas connu des services de police et de gendarmerie pour des délits majeurs comme des faits d'agression sexuelle ou d'agression sur mineur, mais pour des petites infractions.

Les recherches se poursuivent. Elles ont repris jeudi autour de la salle des fêtes de Pont-de-Beauvoisin, où la fillette a disparu. Un escadron de Maisons-Alfort (Val-de-Marne) composé de 57 gendarmes au total est arrivé en renfort mercredi. 

Des centaines de personnes entendues. Les investigations passent aussi par l'audition des 250 personnes qui participaient au mariage et à deux autres fêtes organisées dans un bar et une salle paroissiale de la ville.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #MAELYS

22h22 : Bonjour @Anonyme. Peu de nouvelles informations pour le moment... Je peux tout de même vous indiquer que la garde à vue de l'homme de 34 ans, présent au mariage, a été prolongée de 24 heures, selon le Dauphiné Libéré.

22h22 : Avez-vous des nouvelles positives sur la disparition de la petite Maëlys?

17h33 : Contrairement à ce que nous avons indiqué précédemment, nous ne sommes pas certains que la personne placée en garde à vue ait été conviée au mariage par le père de la fillette. Nous cherchons toujours à confirmer les raisons de sa présence à la soirée.

15h22 : Selon une source proche du dossier, l'homme de 34 ans connaissait le père de la fillette, qui lui a proposé de passer à la fin du mariage pour boire un verre.

15h21 : L'homme placé en garde à vue n'était pas sur la liste des invités au mariage mais avait été convié par le père de Maëlys, selon les informations de franceinfo.

15h16 : Voici les sujets les plus lus actuellement sur notre site :

Notre direct concernant l'enquête sur la disparition de la petite Maëlys, dans laquelle un homme est en garde à vue.

Notre article sur cette photo d'un jeune homme volage devenu le cliché le plus partagé et détourné de l'été.

Notre résumé des principales mesures annoncées ce midi dans le cadre de la réforme du droit du travail.

13h39 : Ce ne sont pas les informations dont nous disposons, @anonyme. Au contraire, selon une source proche de l'enquête contactée par franceinfo, il est connu des services de police et de gendarmerie pour des petites infractions, mais pas pour des délits majeurs comme des faits d'agression sexuelle ou d'agression sur mineur.

13h39 : Maélys: les chaînes d'info précisent que l'homme en GAV est connu comme délinquant sexuel. Vous confirmez?

13h36 : Âgé de 34 ans, cet homme a été placé en garde à vue à 10h20 ce matin. Son audition doit permettre de "clarifier son emploi du temps". Il a été interpellé "à la suite d'un lourd travail de recoupement des informations découlant des auditions des personnes présentes à la soirée".

13h37 : Selon la procureure, il s'est "absenté de la soirée sur des créneaux horaires pouvant correspondre à la disparition de Maëlys" , qui s'est volatilisée lors d'un mariage dans la nuit de samedi à dimanche.

13h37 : L'homme placé en garde à vue après la disparition de la fillette de 9 ans était présent au mariage, explique la procureure dans un communiqué.

11h14 : Selon le journaliste de France 2 Etienne Prigent, les recherches se poursuivent sur le terrain, sous une pluie battante, dans une zone élargie. Un drone a été utilisé, des spéléologues ont été sollicités... "Trouver quelque chose devient de moins en moins probable", glisse un gendarme.

11h12 : L'homme placé en garde à vue avait déjà été entendu par les enquêteurs. Selon les informations de notre service police-justice, il n'est pas connu des services de police et ne faisait pas partie des invités du mariage.

11h07 : Une source proche du dossier indique à franceinfo qu'un homme a été placé en garde à vue, ce matin, dans le cadre de l'enquête sur la disparition de Maëlys, ce week-end, à Pont-de-Beauvoisin. Il s'agit de la première garde à vue dans ce dossier.

11h11 : Un homme a été placé en garde à vue dans l'affaire de la disparition de la petite Maëlys en Isère.

06h42 : Comment les enquêteurs travaillent-ils pour résoudre les affaires de disparitions de mineurs ? J'ai posé la question à des policiers et des gendarmes, qui me disent tout dans cet article.




(PHILIPPE DESMAZES / AFP)

06h35 : "Tant qu'il y a une possibilité, une probabilité, on se doit de l'exploiter le plus loin possible, pour la famille, pour la demoiselle."

Les gendarmes disent miser sur "la chance" et sur "le savoir-faire" de leurs hommes pour faire avancer l'enquête sur la disparition de la petite Maëlys à Pont-de-Beauvoisin. "Il suffit qu'on ait quelqu'un de chanceux, qui a un flair un peu plus développé, qui a une envie de soulever telle pierre plutôt qu'une autre..."

06h29 : @anonyme : Les enquêteurs gardent espoir. Les recherches vont se poursuivre ce matin en Isère, avec le renfort d'un escadron de 57 gendarmes arrivé hier du Val-de-Marne. "On a une zone qui est délimitée mais qui va s'agrandir au fur et à mesure de nos recherches", indique le capitaine Cédric Sommen à franceinfo.

06h29 : Maélys? Après 5 jours, peu d'espoir de la retrouver vivante?