Disparition de Maëlys : le suspect a été mis en examen pour meurtre

Une caméra de surveillance a filmé un véhicule dont la justice estime qu'il s'agit de celui de Nordahl Lelandais. Ce que l'intéressé conteste. Sur ces images, on aperçoit sur le siège passager "une silhouette frêle, de petite taille, vêtue d'une robe blanche".

Le procureur de la République de Grenoble, Jean-Yves Coquillat, lors d\'une conférence de presse sur la disparition de la petite Maëlys, le 30 novembre 2017.
Le procureur de la République de Grenoble, Jean-Yves Coquillat, lors d'une conférence de presse sur la disparition de la petite Maëlys, le 30 novembre 2017. (FRANCEINFO)
Ce qu'il faut savoir

"L'enfant n'a toujours pas été retrouvé", a annoncé le procureur de la République de Grenoble lors d'une conférence de presse, jeudi 30 novembre, sur la disparition de la petite Maëlys. Le principal suspect, Nordahl Lelandais, a de nouveau été entendu mais il a nié les faits qui lui sont reprochés. Il a toutefois été mis en examen pour "meurtre précédé d'un autre crime" au terme de son audition.

Mis en examen pour meurtre et enlèvement. Nordahl Lelandais était jusqu'à présent mis en examen pour enlèvement et séquestration. Cet ancien militaire de 34 ans, principal suspect dans la disparition de la fillette, a également été mis en examen pour meurtre. Le procureur a révélé qu'il avait été filmé à 2h47 par une caméra de vidéosurveillance au volant de sa voiture, "une silhouette frêle de petite taille vêtue d'une robe blanche" à ses côtés.

Le déroulé de la soirée se précise. Selon le procureur de la République, la disparition de Maëlys est fixée à 2h45 du matin. Une minute plus tard, Nordahl Lelandais active le mode avion de son téléphone, puis il est filmé dans le cente-ville de Pont-de-Beauvoisin. A 3h24, le suspect est filmé en sens inverse. Seul. A 3h25, il est localisé à la salle des fêtes. A 3h57, il quitte le mariage, est filmé à Pont-de-Beauvoisin, se rend à son domicile et réactive le mode avion de son téléphone.

Un vice de forme lors de la première garde à vue. Les premières déclarations de l'ex-militaire de 34 ans, quatre jours après la soirée de mariage dans la salle des fêtes de Pont-de-Beauvoisin (Isère), n'avaient pas été filmées, alors qu'il s'agit d'une procédure obligatoire en matière criminelle. La cour d'appel a donc annulé ces déclarations et Nordahl Lelandais a été réentendu.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #MAELYS

21h36 : "Il faut bien comprendre que pour les parents de Maëlys, l'enjeu de la culpabilité, finalement est un enjeu qui est secondaire. L'enjeu principal pour mes clients est de savoir ce qu'il est advenu de leur fille. Et ça ils ne le savent pas."

Les parents de Maëlys ont suivi la conférence de presse du procureur de Grenoble "avec une forme d'exaspération, une forme d'amertume et de colère" a réagi Fabien Rajon auprès de France Bleu Isère.

19h39 : Nordahl Lelandais, l'ex-militaire de 34 ans suspecté depuis le 3 septembre d'avoir enlevé la petite Maëlys fin août en Isère, nie les faits qui lui sont reprochés. Dans cet article, franceinfo revient sur qu'il faut retenir de la conférence de presse du procureur.

Le procureur de la République de Grenoble, Jean-Yves Coquillat, lors d\'une conférence de presse sur la disparition de la petite Maëlys, le 30 novembre 2017.


(MAXPPP)

18h48 : Voici un extrait de la conférence de presse de Jean-Yves Coquillat sur la disparition de Maëlys. Dans cette vidéo, le procureur a retracé la chronologie de la soirée.

18h31 : Le procureur a répondu à cette question : il s'agit de l'enlèvement et de la séquestration. Nordahl Lelandais a été donc été mis en examen pour meurtre précédé d'enlèvement.

18h28 : Que veut dire "meurtre précédé d’un crime" ?

18h28 : "Le dossier est loin d'être terminé, nous devons encore examiner tout ce qui peut être examiné."



La conférence de presse de Jean-Yves Coquillat est désormais terminée.

18h23 : "Il n'est pas certain que nous réussissions à retrouver l'enfant."


18h21 : "L'hypothèse la plus probable c'est que l'enfant a été enlevée à 2h47."

18h21 : Nordahl Lelandais "a été mis en examen pour le meurtre précédé d'un autre crime", annonce le procureur de la République.

18h22 : "Lors de son audition, Nordhal Lelandais a assuré que cette voiture n'était pas la sienne et que ce n'était pas lui. Il a maintenu toutes ses dénégations. C'est un homme qui parle calmement."

18h30 : Voici la chronologie de la soirée :

• 2h45 : Maëlys est vue pour la dernière fois au mariage.

• 2h46 et 12 secondes : Nordhal Lelandais met son téléphone en mode avion.

• 2h47 : un véhicule est filmé dans le cente-ville de Pont-de-Beauvoisin. A l'avant, "une silhouette frêle, de petite taille" se trouve sur le siège passager.

• 3h24 : le véhicule est filmé dans le sens contraire, le conducteur est seul dans la voiture.

• 3h25 et 58 secondes : Nordhal Lelandais désactive le mode avion.

• 3h25 et 59 secondes : son téléphone borne sur une cellule de relais couvrant la salle des fêtes, le suspect est revenu à la salle des fêtes.

• 3h57 : Nordhal Lelandais est à nouveau filmé à Pont-de-Beauvoisin. Il effectue un dernier trajet, un aller simple.

• 3h57 et 5 secondes : le suspect est localisé dans la zone de son domicile, il met à nouveau son téléphone en mode avion.

• 7h06 : le suspect réactive son téléphone, toujours à son domicile.

18h13 : "Le lendemain, le 28 août, Nordhal Lelandais demande la résiliation de la ligne téléphonique qu'il avait utilisée cette nuit-là."


18h12 : "Une vidéosurveillance montre une silhouette frêle de petite taille vêtue d'une robe blanche dans le véhicule."

18h12 : "Nordhal Lelandais a fait trois allers-retours de la salle des fêtes à son domicile, et un quatrième aller simple de la salle des fêtes à son domicile. Ces allers-retours ont eu lieu avant la disparition de Maëlys."


18h13 : "L'enfant n'a toujours pas été retrouvé. L'enquête s'est attachée à retracer la chronologie de la soirée."


18h06 : "Nordhal Lelandais bénéfice de la présomption d’innocence."

L'audition du principal suspect a eu lieu aujourd'hui.

18h02 : Le procureur doit prendre la parole à 18 heures. Elle sera à suivre en direct ici.

18h00 : : toujours pas de conférence de presse?

15h15 : Cela fait trois mois que la fillette, 9 ans, est portée disparue. Alors que sa famille demande la vérité, Nordahl Lelandais, le principal suspect, est de nouveau entendu par les juges. Franceinfo fait le point sur l'enquête.

14h23 : Dans l'affaire de la disparition de la petite Maëlys, de nouvelles recherches n'ont pas été lancées ce matin, selon les informations de franceinfo. En revanche, des vérifications sont toujours en cours, depuis trois mois.

11h15 : Nordahl Lelandais doit être réentendu dans la foulée par les juges d'instruction. Le suspect n'avait plus été auditionné par les magistrats depuis le 31 août. Suivez notre direct.

10h33 : La cour d'appel de Grenoble (Isère) annule les quatre auditions non filmées de la première garde à vue de Nordahl Lelandais, soupçonné d'avoir enlevé la petite Maëlys il y a trois mois, a appris France Bleu Isère de source judiciaire. La justice avait été saisie d'une requête en nullité déposée par la défense, pour vice de forme.

10h21 : La Cour d'appel de Grenoble annule les quatre auditions non filmées lors de la première garde à vue de Nordahl Lelandais, principal suspect dans l'affaire Maëlys.

07h55 : "Il n'est pas question d'aller les déranger. Ils ont besoin de sérénité." Les voisins de la famille de Maëlys s'efforcent de protéger le couple, qui réside à Froidefontaine (Doubs). Le Parisien a interrogé les autres résidents du village, qui se disent tous affectés par la disparition de la petite fille.