Disparition de Maëlys : l'enquête ne progresse pas

En direct de Pont-de-Beauvoisin (Isère), la journaliste revient sur l'enquête sur la disparition de Maëlys. Les recherches ne donnent rien pour le moment.

France 3
La disparition de la petite Maëlys reste à ce jour un mystère. "Deux hommes ont été relâchés sans qu'aucune charge ne soit retenue contre eux. L'avocat du premier homme interpellé jeudi à son domicile a précisé qu'il n'existait pas de charges suffisantes pour engager des poursuites contre son client", explique la journaliste Victoria Rouxel, envoyée spéciale à Pont-de-Beauvoisin (Isère).

Le parquet de Grenoble en charge de l'enquête

Et la journaliste de préciser : "l'homme invité au mariage était interrogé pour trois raisons. D'abord, il s'était absenté de la salle des fêtes au moment de la disparition de la petite Maëlys. Il explique qu'il s'était tâché et qu'il était rentré chez lui pour changer ses vêtements. Deuxième raison, l'homme présentait des griffures sur les bras. Des traces qu'il explique s'être faites en ramassant des groseilles dans un champ. Troisième raison, il avait été aperçu le lendemain du mariage en train de laver sa voiture. Son avocat a indiqué que c'était dans le but de la vendre." Les deux hommes avaient été placés en garde à vue afin de confronter leurs déclarations. Le parquet de Grenoble prend désormais en charge l'enquête.
Le JT
Les autres sujets du JT
Les volontaires doivent prévenir la gendarmerie en cas de découverte d\'un possible indice sur la disparition de Maëlys, à Pont-de-Beauvoisin (Isère), samedi 2 septembre 2017.
Les volontaires doivent prévenir la gendarmerie en cas de découverte d'un possible indice sur la disparition de Maëlys, à Pont-de-Beauvoisin (Isère), samedi 2 septembre 2017. (ALLILI / SIPA)