Cet article date de plus de trois ans.

Disparition de Maëlys : un homme de 34 ans placé en garde à vue, sa maison perquisitionnée

Un homme de 34 ans été placé en garde dans l'affaire de la disparition de Maëlys, la fillette de 9 ans a disparu dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 août. Les enquêteurs ont fouillé sa maison, où il vit avec ses parents et son frère.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Des gendarmes effectuent des recherches dans la disparition de la petite Maelys, à Pont-de-Beauvoisin (Isère). (PHILIPPE DESMAZES / AFP)

Un homme de 34 ans a été placé en garde à vue à 10h20 jeudi 31 août dans la matinée dans l'affaire de la disparition de Maëlys, cette fillette de 9 ans qui a disparu dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 août à Pont-de-Beauvoisin (Isère), a appris franceinfo. Selon le procureur de Bourgoin-Jallieu, il n'était pas sur la liste des invités du mariage mais il est passé à la fin de la fête pour boire un verre.

Le parquet précise que son placement en garde à vue n'a été possible "qu'à la suite d'un lourd travail de recoupement des informations découlant des auditions des personnes présentes à la soirée". L'homme vit avec son frère et ses parents dans un village à la frontière entre l'Isère et la Savoie, selon France Bleu Isère. Sa maison a d'ailleurs été perquisitionnée dans la matinée pendant plusieurs heures, toujours selon France Bleu Isère.

Des incohérences dans ses déclarations

Selon une source proche de l'enquête, les déclarations de cet homme lors de son audition quelques jours plus tôt comportent des incohérences. L'homme n'est pas connu des services de police et de gendarmerie pour des délits majeurs comme des faits d'agression sexuelle ou d'agression sur mineur, mais juste pour des petites infractions.

Les enquêteurs vont désormais s'attacher à clarifier l'emploi du temps de cette personne qui s'est absentée de la soirée "sur des créneaux horaires pouvant correspondre à la disparition de Maëlys". Le parquet qui appelle toutefois à la prudence en demandant de ne "tirer aucune conclusion hâtive de cette garde à vue".

La thèse de l'enlèvement est largement privilégiée

Une enquête a été ouverte pour enlèvement, avec une cosaisine de la section de recherches de Grenoble, de la compagnie et de la brigade de recherches de La Tour-du-Pin et de la brigade territoriale de Pont-de-Beauvoisin.

La thèse de l'enlèvement est largement privilégiée. Maëlys, originaire du Jura, a été vue la dernière fois dimanche vers 3 heures du matin alors qu'elle assistait à un mariage dans la salle des fêtes de Pont-de-Beauvoisin, en compagnie de ses parents et d'autres membres de sa famille. 

Toute personne ayant des informations peut appeler le 04 76 37 00 17. La gendarmerie nationale a relayé l'appel à témoins sur son compte Twitter.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.