Disparition de Diary Sow : l'étudiante sénégalaise dit faire "une pause pour retrouver ses esprits"

L'étudiante en classe préparatoire n'avait pas donné signe de vie depuis le 4 janvier.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Diary Sow lors d'une visite à Dakar, le 7 août 2020. (AFP / SENEGALESE PRESIDENCY)

La jeune Sénagalaise Diary Sow, étudiante à Paris, qui n'avait pas donné signe de vie depuis le 4 janvier, dit aller bien et avoir pris "une petite pause pour retrouver (ses) esprits", dans des échanges publiés jeudi 21 janvier au soir par un proche. Les mots rendus publics par le ministre de l'Eau sénégalais, Serigne Mbaye Thiam, qui a pris l'étudiante sous son aile, sont la première manifestation de vie fiable et publique de sa part depuis sa disparition début janvier.

Le ministre a publié ces extraits d'une lettre et d'échanges avec elle sur son compte Twitter, avec son accord et celui de sa famille. "Ce tweet est bien de moi", a-t-il confirmé à l'AFP. La disparition a donné lieu à de nombreuses informations erronées.

"Si je ne m'étais pas manifestée jusqu'à présent, c'est pour la simple raison que j'étais dans l'impossibilité de le faire", dit l'étudiante de 20 ans, inscrite en classe préparatoire au prestigieux lycée parisien Louis-Le-Grand, dans sa lettre retranscrite dans le tweet. "J'ai laissé assez d'indices derrière moi pour qu'on sache que je partais de mon plein gré. Je ne me cache pas. Je ne fuis pas. Considère cela comme une sorte de répit salutaire dans ma vie".

Les échanges publiés ne disent rien de l'endroit où se trouve la jeune femme, connue au Sénégal comme l'incarnation de l'excellence et de la réussite scolaires.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.