Disparition de deux hommes dans le Luberon : les deux corps retrouvés ont été abattus avec un fusil de chasse

L'autopsie des corps a eu lieu ce vendredi. Elle doit encore déterminer si ces deux corps sont bien ceux des deux amis disparus le 3 décembre. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les deux corps ont été découverts enterrés sur  un terrain de Revest-du-Bion dans les Alpes-de-Haute-Provence. (DUCLET STEPHANE / MAXPPP)

Les autopsies pratiquées sur les deux corps retrouvés à Revest-du-Bion (Alpes-de-Haute-Provence) "confirment l’hypothèse de décès provoqués par des tirs d’arme à feu de type fusil de chasse" indique vendredi 7 février à franceinfo le parquet d'Aix-en-Provence.

L'autopsie doit encore préciser s'il s'agit bien des  deux amis disparus depuis le 3 décembre dans le Luberon. Ces deux hommes originaires de l'Aude venaient voir des amis dans la région. Gabriel Ferchal et Julien Boumlil, deux amis d'enfance âgés de 25 et 26 ans, se trouvaient en voiture entre Revest-du-Bion et Pertuis, quand ils ont disparu. Leurs téléphones portables avaient borné pour la dernière fois à Rognes, à 18 kilomètres de Pertuis, où ils souhaitaient se rendre.

Une enquête pour "enlèvement, séquestration sans libération volontaire" avait été ouverte après cette disparition et confiée à un juge d'instruction. Elle a été étendue au chef "d'homicide volontaire", après la découverte des deux corps.

Mise en examen et incarcération

Un premier suspect a été mis en examen pour "homicide volontaire" et placé en détention provisoire jeudi 6 février, dans l'enquête sur la disparition de deux amis dans le Luberon, a appris franceinfo vendredi 7 février auprès du procureur de la République d'Aix-en-Provence. Cet homme avait été interpellé mardi et placé en garde à vue. Il s'agit de l'un des deux frères propriétaires du terrain sur lequel deux corps ont été retrouvés dans le village de Revest-du-Bion (Alpes-de-Haute-Provence).

Un deuxième homme a été placé en garde à vue mercredi 5 février et "sera déféré ce [vendredi] après-midi en vue de sa présentation au juge d'instruction, qui devrait probablement la mettre en examen du même chef. Des réquisitions de placement en détention provisoire seront également prises à l’encontre de cette personne" indique le procureur de la République d'Aix-en-Provence, Achille Kiriakides.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.