Disparition de Delphine Jubillar : "Une seule certitude pour sa famille", selon son avocat, "elle n'aurait jamais pu quitter ses enfants"

Maître Laurent Nakache-Haarfi, qui s'exprime pour la première fois dans les médias, sur France Bleu Occitanie, rappelle que la mère de famille de 33 ans, disparue dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020, à Cagnac-les-Mines, dans le Tarn, venait "d'être maman pour la deuxième fois d'une petite fille".

Article rédigé par
Avec France Bleu Occitanie - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des gendarmes effectuent des recherches au domicie de Delphine Jubillar et son compagnon dans le Tarn, en décembre 2020. (MARIE PIERRE VOLLE / MAXPPP)

Deux mois et demi après la disparition de Delphine Jubillar dans le Tarn, "il y a une seule certitude pour la famille, c'est que Delphine, elle n'aurait jamais pu quitter ses enfants", affirme dans un documentaire audio de France Bleu Occitanie mercredi 3 mars Maître Laurent Nakache-Haarfi, l'avocat des frères et de la soeur de la jeune-femme de 33 ans.

L'avocat s'exprime pour la première fois dans les médias. "C'est une mère de famille, elle vient d'être maman pour la deuxième fois d'une petite fille, qui vient de faire ses premiers pas pendant ces deux derniers mois", explique Me Nakache-Haarfi dans ce documentaire 'Delphine Jubillar, l'introuvable maman du Tarn', disponible sur le site de France Bleu Occitanie.

"Le crime parfait ça n'existe pas"

"Elle n'aurait jamais abandonné sa famille, jamais abandonné ses enfants, insiste l'avocat. Au moment de sa disparition, ils étaient en train de préparer Noël en famille. Ce n'est jamais bon signe quand ça dure trop longtemps ce genre de recherches. Moi je reste persuadé qu'on va finir par trouver : le crime parfait, cela n'existe pas. Surtout dans de tels dossiers, surtout de nos jours".

Les recherches se poursuivent dans le Tarn avec "des dizaines de gendarmes mobilisés, 1 800 personnes pour la battue", détaille France Bleu Occitanie, mais cette mère de deux enfants de 6 ans et 20 mois reste introuvable. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.