Affaire Jubillar : une vaste campagne de fouilles commence ce lundi près de Cagnac-les-Mines

En détention provisoire depuis juin 2021, Cédric Jubillar est mis en examen pour homicide volontaire.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les enquêteurs vont notamment s'intéresser au secteur de la ferme évoqué par Cédric Jubillar à l'un de ses codétenus. (MARIE PIERRE VOLLE / MAXPPP)

Une vaste campagne de fouilles commence lundi près de Cagnac-les-Mines (Tarn), où vivait Delphine Jubillar, disparue depuis décembre 2020, a appris lundi 17 janvier franceinfo de source proche de l'enquête. Les enquêteurs vont notamment s'intéresser au secteur d'une ferme évoquée par Cédric Jubillar avec l'un de ses ex-codétenus. Les fouilles vont durer plusieurs jours, voire plusieurs mois, sur une zone étendue, avec les moyens de l'unité de fouille opérationnelle spécialisée (FOS) du 17e régiment du génie parachutiste de Montauban.

Si les recherches se focalisent à proximité de cette ferme, c'est en raison des déclarations d'un ex-voisin de cellule de Cédric Jubillar. Il y a quelques semaines, il a raconté aux enquêteurs de la section de recherche de la gendarmerie que le mari de Delphine lui a confié avoir enterré sa femme près d'un abre, pas loin de cette ferme qui a brûlé en avril dernier, au lieu-dit Drignac. Il lui aurait même demandé de déplacer le cadavre, assurait ce détenu. Les gendarmes ont donc mis en place un périmètre de fouilles situé à quelques centaines de mètres seulement de la maison du couple Jubillar.

Un secteur déjà fouillé

De très gros moyens sont mobilisés dans cette zone accidentée et boisée. L'unité du 17e Régiment du génie parachutiste, basée à Montauban, est généralement envoyée sur le terrain pour des missions de fouilles, de reconnaissance et de renseignement. La FOS travaillera avec des militaires du groupement départemental du Tarn, de l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale et de la sûreté régionale de Toulouse, selon une source de gendarmerie à franceinfo. Un escadron de gendarmerie mobile supplémentaire sera mobilisé à partir de mardi.

Selon France Bleu Occitanie, les forces de l'ordre ont l'autorisation de fouiller les alentours pendant près d'un mois, du 17 janvier au 17 février 2022. Différentes fouilles ont déjà été menées mais la zone est accidentée, ce qui explique pourquoi plusieurs semaines peuvent être nécessaires pour la fouiller entièrement, ajoute une source au sein de la gendarmerie. Le propriétaire d'une ferme a assuré à France Bleu n'avoir rien à voir avec le couple.

Cédric Jubillar est mis en examen pour homicide volontaire dans l'enquête sur la disparition de son épouse Delphine, il est en détention provisoire depuis juin 2021, mais il a contesté ces accusations.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Disparition de Delphine Jubillar

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.