Affaire Delphine Jubillar : une expertise technique relance l'enquête

Publié Mis à jour
Affaire Delphine Jubillar : une expertise technique relance l'enquête
France 2
Article rédigé par
N.Perez, I.Delion, L.Le Moigne, B.Bervas - France 2
France Télévisions

De nouveaux éléments surgissent dans l'affaire Delphine Jubillar, révèle le quotidien La Dépêche, samedi 16 avril. Le fabricant chinois du téléphone de l'infirmière a répondu aux sollicitations des gendarmes français : celui-ci a été déverrouillé à plusieurs reprises dans la nuit de sa disparition.

Un élément déterminant vient bouleverser l'enquête autour de la disparition de Delphine Jubillar, samedi 16 avril. Des expertises techniques ont permis de retracer, à la minute près, les moments où le téléphone de l'infirmière s'est activé au moment de sa disparition. Alors que plus personne ne l'a vue après 23 heures, son téléphone a borné dans un rayon de 3 km autour de son domicile, et a été déverrouillé à cinq reprises entre 00h07 et 6h52. Or, à cet instant précis, Cédric Jubillar était à son domicile en présence de trois gendarmes, venus pour les premières constatations.

La famille n'a "aucun espoir de la retrouver en vie"

"Ça veut dire dans tout ça qu'il n'est pas en possession du téléphone", indique maître Alexandre Martin, l'avocat de Cédric Jubillar, qui signale "un élément qui est de nature à le disculper". Les données ont pu être récupérées auprès de Google et Huawei, deux géants de la technologie. L'entreprise chinoise affirme que le mobile n'a pu être déverrouillé à distance. Les juges ont demandé une nouvelle expertise, mais la famille de Delphine Jubillar indique, par l'intermédiaire de son avocat, qu'elle "n'a aucun espoir de la retrouver en vie".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.