Cet article date de plus de deux ans.

Un an après le meurtre d'Alexia Daval, retour sur les moments-clés d'une affaire hors norme

Un an jour pour jour après avoir signalé la disparition de sa femme, Jonathann Daval est plus que jamais le suspect numéro un du meurtre d'Alexia qu'il a avoué avant de se rétracter et d'accuser son beau-frère.

Article rédigé par
Edité par Cécile Mimaut - David Di Giacomo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Les parents (premier plan) et le mari d'Alexia Daval, le 05 novembre 2017, lors de la marche blanche organisée à Gray en hommage à la jeune femme, dont le corps a été été découvert le 30 octobre, en partie brûlé, dans un bois près de Gray-la-Ville, deux jours après sa disparition. (BRUNO GRANDJEAN / MAXPPP)

Il y a tout juste un an, Jonathann Daval signalait aux gendarmes la disparition de son épouse Alexia, partie faire un jogging à Gray, en Haute-Saône. Au terme d'une année pleine de rebondissements, Jonathann Daval est aujourd'hui écroué, suspecté d'avoir tué sa femme. Retour sur les moments-clés de cette affaire hors norme.

Un an après la mort d'Alexia Daval, retour sur une affaire hors norme - David Di Giacomo.
--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le corps d'Alexia retrouvé 48 heures plus tard

Samedi 28 octobre 2017, Jonathann Daval se rend à la gendarmerie de Gray, en Haute-Saône pour signaler la disparition de sa femme Alexia, inquiet de ne pas la voir revenir d'un footing. Des battues sont organisées et une information judiciaire pour "enlèvement et séquestration" est ouverte. Lundi 30 octobre, le corps de la jeune femme de 29 ans est retrouvé partiellement calciné et dissimulé sous des branchages dans un bois non loin de Gray.

La famille de la victime unie dans la douleur

C’était le 5 novembre 2017. Plus de 8 000 personnes participent à une marche blanche en hommage à Alexia Daval. Son mari Jonathann prend alors la parole, en larmes : "Mon épouse et moi partagions la même source de la liberté. Alexia aimait nager et courir. Passions qui nous réunissaient. (…) Elle était ma première supportrice, mon oxygène. Nous savions puiser dans nos regards l’énergie nécessaire pour aller plus loin ensemble. (…) Cette plénitude me manquera terriblement".

Les aveux, la rétractation et les accusations de Jonathann Daval

Près de trois mois plus tard, l'informaticien de 34 ans craque. Mis en examen fin janvier pour "meurtre sur conjoint", il avoue en garde à vue avoir étranglé sa femme lors d'une dispute à leur domicile de Gray-la-Ville, dans la nuit du 27 au 28 octobre 2017. Et puis, cet été, nouveau rebondissement, Jonathann Daval revient sur ses aveux. Il accuse désormais son beau-frère Grégory Gay d'être l'auteur du crime. Il évoque même un complot familial, un "pacte secret" passé avec les parents de la jeune femme.  

>> Déroulé de la soirée, moment de la mort, transport du corps... Les zones d'ombre qui subsistent sur le meurtre d'Alexia Daval

L'ADN retrouvé sur le corps de la victime

En attendant, l'enquête se poursuit. Les experts ont maintenant la certitude que seule la trace ADN de son mari se trouvait sur le corps d'Alexia. Pas de quoi déstabiliser maître Schwerdorffer, l'avocat de Jonathann Daval.   

Ça ne prouve rien

Me Randall Schwerdorffer

à franceinfo

"Ce n’est pas parce que vous ne retrouvez qu’un seul ADN que ça veut dire qu’il n’y a pas eu plusieurs personnes qui sont intervenues, entre parenthèses, sur le corps d’Alexia", affirme Me Randall Schwerdorffer.

Le nouvel indice gênant pour la défense

Un capuchon a été découvert près du corps en partie calciné de la jeune femme. Ce capuchon, révèle un expert, peut parfaitement correspondre à celui d'une bombe aérosol retrouvée sans bouchon au domicile du couple Daval. Une bombe qui aurait donc pu servir à faire brûler le corps. Mais l'expert n'est pas catégorique, souligne l'avocat de Jonathann Daval.

L'attente avant la confrontation

Mardi 30 octobre, l’avocat de Jonathann Daval demandera à nouveau que son client soit remis en liberté. Une démarche jugée choquante par les parties civiles, frustrées de ne toujours pas connaître la vérité. Jonathann Daval "ne dit pas tout", estime Maître Renaud Portejoie, qui représente la sœur et le beau-frère d'Alexia. "Le drame aujourd’hui de cette affaire c’est qu’il a une vérité à géométrie variable, qui évolue sans cesse", poursuit-il.

Nous attendons de Jonathann Daval qu’il s’explique précisément sur les circonstances du décès d’Alexia, je pense qu’il lui doit bien ça

Me Renaud Portejoie

à franceinfo

Une confrontation entre Jonathann Daval et sa belle-famille doit avoir lieu dans les prochaines semaines. Dans une poignante lettre ouverte publiée cette semaine, la mère d'Alexia s'adresse à sa fille et appelle Jonathann Daval à enfin assumer ses actes.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.