Reconstitution du meurtre d'Alexia Daval : "Peut-être qu'en nous voyant il pourra parler davantage", espère la mère de la victime

Isabelle Fouillot s'attend à une journée difficile mais nécessaire selon elle pour pouvoir faire avancer l'enquête. 

Isabelle Fouillot, la mère d\'Alexia, en 2018. 
Isabelle Fouillot, la mère d'Alexia, en 2018.  (LUDOVIC LAUDE / MAXPPP)

Alors que la reconstitution du meurtre d'Alexia Daval a commencé lundi 17 juin à 5 heures du matin dans la maison du couple à Gray-la-ville en Haute-Saône, la mère de la victime espère que l'enquête pourra avancer. "Peut-être qu'en nous voyant il pourra parler davantage", a expliqué à franceinfo Isabelle Fouillot à propos du principal suspect, Jonathann Daval.

"Je m'attends à un moment très difficile" 

"Ce n'est pas de gaieté de cœur que j'y vais, a poursuivi la mère de la victime, parce que c'est la maison dans laquelle j'ai grandi. J'y vais parce qu'il faut faire bouger les choses", dit-elle. "Je m'attends à un moment très difficile", continue-t-elle.

Isabelle Fouillot, pour qui "rien ne peut justifier des actes aussi horribles", espère également que la reconstitution permettra de répondre aux questions qu'elle se pose : "Est-ce qu'il y a complicité ? Est-ce qu'il y a préméditation ? Qui a brûlé le corps ? Pourquoi de telles horreurs ?"

Jonathann Daval avait de nouveau avoué le 7 décembre 2018 avoir commis le meurtre de son épouse dans la nuit du 27 au 28 octobre 2017.