Meurtre d’Alexia Daval : la commune de Gray sous le choc

C’est toute une commune qui avait marché pour rendre hommage à Alexia Daval, avec en tête son époux. Voilà cette commune sidérée ; certains habitants se sentent trahis par Jonathann Daval. Le jeune homme est passé aux aveux sous la pression des enquêteurs, mardi 30 janvier au soir. Reportage à Gray (Haute-Saône).

FRANCE 3

Il est 18 heures, mardi 30 janvier au soir, quand le rideau de fer du bar PMU tenu par les parents d’Alexia Daval tombe brutalement. Son père sort précipitamment, escorté par des gendarmes. Jonathann Daval vient tout juste d’avouer le meurtre de son épouse. À Gray, en Haute-Saône,c’est la stupéfaction : "C’est un deuxième assassinat pour les parents, ça c’est sûr", estime l’un des habitants.

"Il aura trompé tout le monde"

Une famille unie dans la douleur dès le lendemain du drame, qui jusqu’au bout a soutenu ce veuf inconsolable. Puis il y a eu cette garde à vue, inattendue pour Roberte Fouillot, la tante d’Alexia. Hier, elle pressentait déjà cette issue dramatique : "Il aura trompé tout le monde !", confiait-elle, en larmes. Ici, tout le monde repense aux nombreux hommages organisés en mémoire d’Alexia, hommages auxquels Jonathann Daval se prêtait. La fin de trois mois de mensonge, et cette question pour toute la population de Gray : comment Jonathann Daval a-t-il pu tromper ainsi ses plus proches ?

Le JT
Les autres sujets du JT
Des gendarmes montent la garde devant le domicile de Jonathann Daval, le 29 janvier 2018, à Gray-la-Ville (Haute-Saône), lors d\'une perquisition.
Des gendarmes montent la garde devant le domicile de Jonathann Daval, le 29 janvier 2018, à Gray-la-Ville (Haute-Saône), lors d'une perquisition. (MAXPPP)