Meurtre d'Alexia Daval : entendu par le juge, Jonathann Daval continue d'accuser son beau-frère

L'informaticien de 34 ans a été entendu au palais de justice de Besançon jeudi.

Jonathann Daval aux obsèques de sa femme Alexia Daval à Gray, le 8 novembre 2017, plusieurs mois avant son arrestation. 
Jonathann Daval aux obsèques de sa femme Alexia Daval à Gray, le 8 novembre 2017, plusieurs mois avant son arrestation.  (JEAN-FRANÇOIS FERNANDEZ / FRANCE-BLEU BESANÇON)

Entendu plus de quatre heures par le juge d'instruction jeudi 29 novembre, Jonathann Daval a maintenu sa version des faits et continue d'accuser son beau-frère Grégory Gay du meurtre d'Alexia Daval, ont rapporté ses avocats à France Bleu Besançon.

Jonathann Daval, principal suspect dans cette affaire et mis en examen pour meurtre sur conjoint, a été interrogé par le magistrat instructeur au palais de justice de Besançon, dans le Doubs. L'informaticien de 34 ans a été confronté aux éléments du dossier d'instruction, qui compte notamment 42 expertises, réalisées depuis la découverte du cadavre partiellement brûlé de son épouse.

Nouvelles confrontations à venir

En janvier, il avait dans un premier temps reconnu avoir étranglé Alexia lors d'une dispute qui avait mal tourné, avant de changer de version en juin, et d'accuser son beau-frère, Grégory Gay. Il l'accuse désormais d'avoir tué Alexia alors qu'elle faisait une crise d'hystérie, et met en avant un pacte du silence qu'aurait conclu sa belle-famille pour dissimuler les faits.

Jonathann Daval reviendra à Besançon le 7 décembre pour deux confrontations distinctes, avec la sœur d'Alexia et son mari, Stéphanie et Grégory Gay, puis avec les parents de la victime, Isabelle et Jean-Pierre Fouillot, tous parties civiles dans cette affaire.