Meurtre d'Alexia Daval : ces nouveaux éléments qui intriguent les enquêteurs et mettent à mal la défense du mari

Jonathann Daval, l'époux de la jeune femme retrouvée morte en octobre dans un bois de Haute-Saône, a été arrêté lundi. Sa garde à vue a été prolongée, mardi matin.

Des gendarmes, le 29 janvier 2018 à Gray-la-Ville (Haute-Saône), devant le domicile de Jonathann Daval, le mari d\'Alexia Daval, retrouvée morte le 30 octobre 2017.
Des gendarmes, le 29 janvier 2018 à Gray-la-Ville (Haute-Saône), devant le domicile de Jonathann Daval, le mari d'Alexia Daval, retrouvée morte le 30 octobre 2017. (SEBASTIEN BOZON / AFP)

Les enquêteurs n'en ont pas fini avec Jonathann Daval. Le mari d'Alexia Daval, la joggeuse retrouvée morte en octobre dans un bois de Haute-Saône, a été arrêté lundi 29 janvier. Et sa garde à vue à la gendarmerie de Besançon a été prolongée, mardi 30 janvier, selon son avocate, Ornella Spatafora. Jonathann Daval continue de clamer son innocence. Voici les éléments "très lourds" qui, de l'aveu même de l'autre avocat du trentenaire, Randall Schwerdorffer, intéressent les gendarmes.

>> Meurtre d'Alexia Daval : suivez en direct les derniers éléments de l'enquête

Un mystérieux trajet en voiture

Interrogé par les gendarmes, un voisin des époux Daval a révélé avoir entendu une voiture quitter le domicile du couple, vers 1h30 du matin, dans la nuit du 27 au 28 octobre, celle précédant la disparition d'Alexia Daval. 

Selon les informations du Point, les enquêteurs ont examiné la voiture mise à disposition de Jonathann Daval par son employeur. Des éléments électroniques du véhicule auraient permis d'établir qu'il avait été utilisé cette nuit-là et à cette heure-là.

Des similitudes auraient également été relevées, selon Le Point, entre les empreintes des pneus de la voiture professionnelle de Jonathann Daval et les traces de pneus découvertes près du lieu où le corps d'Alexia Daval a été découvert.

La tente beue des techniciens de l\'identification criminelle de la gendarmerie sur le lieu de la découverte du corps d\'Alexia Daval, le 31 octobre 2017, près de Gray (Haute-Saône).
La tente beue des techniciens de l'identification criminelle de la gendarmerie sur le lieu de la découverte du corps d'Alexia Daval, le 31 octobre 2017, près de Gray (Haute-Saône). (MAXPPP)

Des morceaux de draps près du corps

Selon les informations du Point, les gendarmes ont retrouvé des bouts de tissu sur les lieux de la découverte du corps d'Alexia Daval. Les enquêteurs seraient parvenus à déterminer qu'il s'agit de morceaux de draps des époux Daval.

Interviewé par BFMTV mardi matin, l'avocat de Jonathann Daval, Randall Schwerdorffer, a confirmé que les gendarmes qui interrogent son client avaient ce nouvel élément en leur possession.

Une dispute et des traces de coups

Lors de sa première audition, en tant que simple témoin, Jonathann Daval avait évoqué une dispute avec sa femme la veille de sa disparition. L'altercation expliquait, selon lui, les marques de griffures, voire de morsures visibles au niveau de ses bras.

"Des disputes ordinaires, comme tous les couples peuvent en avoir. On ne tue pas pour une dispute", a assuré mardi son avocat, qui décrit, cité par L'Express, un couple "sans problèmes".

La procureure de Besançon avait révélé début novembre les résultats de l'autopsie : la jeune femme a été victime de violences, de coups et elle a été asphyxiée.

Jonathann Daval, lors d\'une marche silencieuse, à Gray (Haute-Saône), le 5 novembre 2017
Jonathann Daval, lors d'une marche silencieuse, à Gray (Haute-Saône), le 5 novembre 2017 (SEBASTIEN BOZON / AFP)

Un emploi du temps sujet à questions

Lundi, lors de son audition, Jonathann Daval a maintenu sa version des faits, selon son avocat. Les époux Daval sont rentrés chez eux après une "soirée raclette" chez les parents d'Alexia Daval. Le lendemain matin, la jeune femme est partie vers 9h30 faire son jogging, comme à son habitude, selon les dires de son mari. L'époux a appelé les gendarmes vers 12h30, expliquant qu'elle n'était toujours pas revenue.

Le corps d'Alexia Daval a été retrouvé, deux jours plus tard, dans la forêt de Velet-Esmoulin, à plusieurs kilomètres du parcours habituellement emprunté par la jeune femme pour son jogging. Le cadavre, calciné, était dissimulé sous des branchages. L'autopsie n'a pas permis d'établir l'heure précise de la mort d'Alexia Daval.  

Famille, amis, collègues, voisins, proches... Les enquêteurs ont entendu plus de 200 personnes depuis la découverte du corps. Mais personne, hormis Jonathann Daval, n'a confirmé avoir vu Alexia Daval partir faire son jogging, comme le rappelle L'Est républicain.

Le samedi matin, Jonathann Daval a été vu en plusieurs endroits, après 9h30, l'heure à laquelle Alexia Daval serait, selon ses dires, partie faire son footing. Mais personne n'est en mesure de lui fournir un alibi pour les heures précédentes.