Affaire Troadec : des fragments humains et des bijoux découverts lors des fouilles

Des restes humains ont été découverts dans la ferme du meurtrier présumé de la famille Troadec, à Pont-de-Buis, dans le Finistère. 48 heures après leur incarcération, le beau-frère de Pascal Troadec et sa compagne ont été extraits de leur prison de Nantes et conduits sur les lieux. Les fouilles avaient démarré tôt ce mercredi 8 mars au matin. 

France 3
Il faisait encore nuit ce mercredi 8 mars lorsque Hubert Caouissin a été emmené sous haute surveillance à son domicile de Pont-de-Buis (Finistère). C'est dans cette ferme, ou aux alentours, selon ses propres aveux, qu'il aurait tenté de faire disparaitre les corps des quatre victimes. Toute la journée, les fouilles se sont déroulées en présence du meurtrier présumé. Des moyens exceptionnels ont été déployés, une trentaine d'enquêteurs et de techniciens de la police scientifique étaient mobilisés. Quarante policiers ont effectué les battues, et deux compagnies de CRS sécurisaient les lieux. 

Fragments humains et bijoux

"Depuis ce matin, ces opérations se déroulent dans des conditions difficiles, le terrain est particulièrement accidenté, détrempé, très végétalisé, avec des progressions rendues difficiles par des terrains particulièrement boueux " a déclaré Jean-René Personnic, directeur de la police judiciaire de Nantes. En milieu de journée, des fragments humains et des bijoux appartenant à la famille Troadec ont été découverts. 
Le JT
Les autres sujets du JT
La ferme de Pont-de-Buis (Finistère), où vivaient Hubert Caouissin et Lydie Troadec, le 7 mars 2017. 
La ferme de Pont-de-Buis (Finistère), où vivaient Hubert Caouissin et Lydie Troadec, le 7 mars 2017.  (FRED TANNEAU / AFP)