Mort d'Emiliano Sala : le club de Cardiff va faire appel de la décision de la Fifa, qui lui imposait de régler une partie du transfert à Nantes

La Fifa avait donné raison lundi au club français, et ordonné à Cardiff d'honorer un premier versement de 6 des 17 millions d'euros du transfert du joueur argentin.

Des supporters nantais rendent hommage à Emiliano Sala, le 10 février 2019 devant le stade de la Beaujoire (Loire-Atlantique).
Des supporters nantais rendent hommage à Emiliano Sala, le 10 février 2019 devant le stade de la Beaujoire (Loire-Atlantique). (ESTELLE RUIZ / NURPHOTO / AFP)

Cardiff ne compte pas payer au FC Nantes le montant du transfert d'Emiliano Sala, mort dans un accident d'avion fin janvier. Le club gallois a indiqué, mercredi 2 octobre, qu'il allait faire appel de la décision rendue par la Fifa. Celle-ci avait confirmé, le 30 septembre, qu'il devait effectuer un premier versement du transfert du joueur.

"Il semble que [la Fifa] a rendu sa décision sur un point particulier du différend sans prendre en compte la totalité des éléments présentés par Cardiff", explique dans un communiqué le club gallois, qui ira plaider sa cause devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) à Lausanne (Suisse).

Lundi, la Fifa avait ordonné à Cardiff d'honorer un premier versement de 6 des 17 millions d'euros du transfert du joueur argentin. "Au-delà du drame humain qui a touché toute la communauté du sport avec la disparition d'Emiliano Sala, la Fifa vient de rappeler que la sécurité juridique des engagements pris par les clubs dans le cadre des transferts de joueurs doit être évidemment impérativement respectée", s'étaient alors félicités les avocats du club présidé par l'homme d'affaires franco-polonais Waldemar Kita.