"Je me sens orphelin" : entre larmes et applaudissements, des supporters assistent au premier entraînement du FC Nantes après la disparition de Sala

Une centaine de supporters nantais sont venus, jeudi, rendre hommage à Emiliano Sala lors d'un entraînement public. 

Un supporter du FC Nantes rendant hommage à Emiliano Sala, le 24 janvier. 
Un supporter du FC Nantes rendant hommage à Emiliano Sala, le 24 janvier.  (SOIZIC BOUR / FRANCE-BLEU LOIRE OCÉAN)

C'est un entraînement pas comme les autres. Les joueurs du FC Nantes se sont entraînés jeudi 24 janvier à la Jonelière lors d'une séance particulière, elle était ouverte au public. Quelque 130 supporters sont venus rendre hommage à Emiliano Sala, toujours introuvable après la disparition de son avion en pleine mer. La police de Guernesey a d'ailleurs annoncé la fin des recherches autour des îles anglo-normandes. 

"C'est très dur"

Les supporters portent autour de leur cou l'écharpe verte et jaune du club, et leurs yeux sont rougis par les larmes. Dominique a encore la voix tremblante en évoquant la disparition de l'attaquant. "C'est un copain qui m'a prévenu par SMS, je ne pouvais pas croire que c'était vrai". Maxime aussi a du mal à y croire : "Je me sens orphelin, comme si j'avais perdu quelqu'un de ma famille. C'est très dur". 

Andrée suit les canaris depuis toujours. Cette retraitée qui a travaillé aux urgences a connu plusieurs drames, "quand ça ne nous atteint pas, on se dit 'c'est la vie...', mais là, vous allez dire ça ne nous atteint pas dans notre famille de cœur, mais dans notre famille de foot ça nous atteint, et c'est insupportable à vivre". Un autre supporter vante la personnalité de Sala. "C'était un grand joueur, il était humain et il avait toujours un mot à nous dire. Ça fait vraiment mal au cœur !"

Valentin Rongier, le capitaine de l'équipe a dit un petit mot avant le début de l'entraînement. Le coach Vahid Halilhodžić a également exprimé sa tristesse et sa peine. Thomas, un supporter, tenait à être là pour soutenir l'équipe et les accompagner. "C'est aussi pour les remercier pour ce qu'ils font, et pour être là pour Sala pour le remercier lui aussi pour ce qu'il a fait. Ça fait trois ans qu'il était là pour le club, il a mouillé le maillot, c'était un guerrier et un battant. Un des seuls qui n'étaient pas intéressés par l'argent entre guillemet. Un vrai joueur de football", conclut-il. 

Des supporters du FC Nantes rendant hommage à Emiliano Sala, le 24 janvier. 
Des supporters du FC Nantes rendant hommage à Emiliano Sala, le 24 janvier.  (SOIZIC BOUR / FRANCE-BLEU LOIRE OCÉAN)