Cet article date de plus de cinq ans.

Disneyland : garde à vue prolongée pour le suspect, pas un acte terroriste

La garde à vue de l'homme interpellé jeudi à l'entrée d'Eurodisney à Marne-la-Vallée en possession de deux armes de point va continuer. Il n'y a pas de caractère terroriste dans cette affaire, indique le parquet de Meaux.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 ("L'homme arrêté jeudi à Disneyland Paris va rester 24 heures de plus en garde à vue, mais l'affaire n'a pas de caractère terroriste" © MaxPPP)

Le parquet de Meaux annonce, dans un communiqué, avoir prolongé vendredi en début d'après-midi la garde à vue de l'homme arrêté jeudi à l'entrée de l'hôtel New-York à Disneyland. Selon la procureure, l'enquête et les vérifications de la police judiciaire de Versailles "n'ont pas permis d'établir un quelconque lien avec un acte terroriste." Pour arriver à cette conclusion, la police judiciaire de Versailles en charge de l'enquête a épluché sa téléphonie et ses différents point de chute. 

Un homme connu uniquement pour des "contentieux routiers" 

L'homme, explique le parquet de Meaux dans un communiqué, n'est connu que pour des "contentieux routiers". En garde à vue, il a expliqué " sa volonté de conserver les armes et munitions en sa possession afin qu'elles ne puissent pas être récupérées par d'autres personnes" alors qu'il se trouve en plein déménagement.

La jeune femme qui se trouvait avec lui ce jeudi à Disneyland a été retrouvée et entendue. 'Aucun élément ne permet de l'incriminer dans une quelconque complicité" précise le parquet de Meaux, sans toutefois préciser si sa garde à vue se poursuit ou pas. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.