Deux-Sèvres : un nonagénaire mis en examen pour meurtre et tentative de meurtre après avoir frappé deux femmes à coups de canne

Le nonagénaire qui a tué une de ses voisines de pallier à coups de canne et en a blessé une autre à Celles-sur-Belle dans les Deux-Sèvres est mis en examen pour homicie volontaire et tentative d'homicide volontaire. 

Maison de retraite de Celles-sur-Belle 
Maison de retraite de Celles-sur-Belle  (Isabelle Rivière /RADIOFRANCE)

Le parquet de Poitiers a ouvert une enquête judiciaire pour "homicide volontaire" et "tentative d’homicide volontaire" à l'encontre du nonagénaire qui a tué une de ses voisines âgée de 85 ans, à coups de canne et en a blessé une autre de 87 ans dans la nuit de mardi 2 à mercredi 3 janvier, dans la maison de retraite Les Chanterelles, à Celles-sur-Belle dans les Deux-Sèvres, à une vingtaine de kilomètres de Niort, a indiqué vendredi matin France Bleu Poitou.

L’autopsie de la pensionnaire décédée a révélé un traumatisme crânien avec deux nombreux hématomes à la tête. Elle est morte d’une hémorragie interne massive.

Des expertises psychiatriques vont être réalisées 

Le vieil homme n'a été entendu par les enquêteurs que "très sommairement", à cause de son état de santé dégradé. Ce pensionnaire de 91 ans n’avait jamais eu de conflit avec d’autres résidents, a précisé le procureur de Poitiers, Michel Garrandaux. Il a été hospitalisé en milieu psychiatrique, placé d’office. Des expertises psychiatriques vont être de nouveaux réalisées mais, d’ores et déjà, le psychiatre qui a rencontré le nonagénaire estime qu’il souffre d’une "démence débutante". Les autres expertises permettront de savoir s’il est accessible à une sanction pénale.